Vitamine 3D PDF

Ces molécules sont présentes en grande quantité dans les huiles végétales. Katharine Scott Bishop, de l’université de Californie à Berkeley, constatent que chez des rats soumis à un régime appauvri vitamine 3D PDF lipides, les femelles peuvent tomber enceintes mais aucun fœtus ne se développe.


Après le succès de Vitamine P, Vitamine D et Vitamine Ph, trois ouvrages témoignant respectivement du dynamisme de la peinture, du dessin et de la photographie au sein de la création artistique actuelle, Vitamine 3-D présente une vision prospective de la sculpture. Ce quatrième volet nous offre un panorama de la sculpture actuelle, devenu, pour beaucoup d’artistes, un champ expérimental privilégié. Vitamine 3-D, Nouvelles perspectives en sculpture et installation présente ainsi les oeuvres sculpturales réalisées ces cinq dernières années par 117 artistes originaires de 27 pays et distingués par un comité international composé de 79 critiques, conservateurs, historiens de l’art et auteurs. Dans l’introduction à cette sélection éclectique, Anne Ellegood, conservatrice au Hammer Museum à Los Angeles, s’appuie sur l’article de référence de Rosalind Krauss, « Le champ en perpétuelle expansion de la sculpture » (1978), pour nous guider dans ce vaste territoire que recouvre désormais le terme sculpture dans la pratique artistique contemporaine. Loin des modes de représentation traditionnelle tels que nous les connaissons chez Phidias ou Michel-Ange, les artistes actuels cherchent à repousser les limites définies par les maîtres et proposent des uvres d’une hétérogénéité impressionnante. Reconnus ou émergents, ces nouveaux créateurs, comme Ai Weiwei, Rebecca Warren, Adel Abdessemed, Loris Gréaud et Ernesto Neto, renouvellent et réinventent sans cesse le genre en introduisant de nouveaux matériaux objets du quotidien, aliments, matières organiques, tissus humains et en combinant plusieurs pratiques artistiques comme la peinture, l’architecture ou la performance. Vitamine 3-D donne aux néophytes comme aux initiés une vision instantanée de la place des oeuvres en trois dimensions dans l’art contemporain ces cinq dernières années.

Cependant, les grossesses arrivent à terme quand le régime est supplémenté avec des feuilles de laitue ou du germe de blé. Les deux scientifiques soupçonnent l’existence d’un composé lipophile, qu’ils nomment Facteur X, indispensable au développement du fœtus. En 1924, indépendamment des recherches de Herbert Evans et Katharine Bishop, Bennett Sure, de l’université de l’Arkansas, montre qu’un composé retiré d’un régime alimentaire induit la stérilité chez les rats mâles. Herbert Evans et Oliver Emerson réussissent à isoler la vitamine E à partir de l’huile de germe de blé en 1936, et Erhard Fernholz en détermine la structure en 1938. Les tocophérols sont constitués d’un noyau chromanol et d’une chaîne latérale saturée à 16 atomes de carbone.

Les tocotriénols diffèrent des tocophérols par la présence de trois doubles liaisons sur cette chaîne latérale. L’organisme produit continuellement des radicaux libres, composés très réactifs comportant des électrons célibataires. Le tocophérol porteur d’un radical peut réagir avec un nouveau radical libre pour former une espèce neutre, ou être régénéré par la vitamine C, le glutathion ou le coenzyme Q10. La vitamine E joue principalement son rôle d’antioxydant dans les membranes biologiques.

Les mitochondries, qui sont génératrices de radicaux libres, contiennent de forts taux de vitamine E dans leur membrane lipidique, constituée d’acides-gras polyinsaturés et soumis au stress oxydant. En plus de son rôle antioxydant, la vitamine E évite l’agrégation excessive des plaquettes responsable des thromboses, a une action protectrice sur les globules rouges et pourrait prévenir, par ce biais les maladies cardio-vasculaires d’origine athéromateuse. La vitamine E a également un effet bénéfique sur le taux de cholestérol. Bien que les observations de Evans aient montré l’importance de la vitamine E sur la fécondité de certains animaux, aucun effet n’a été mis en évidence chez l’homme.

Elle pourrait aussi protéger de la maladie de Parkinson en empêchant l’oxydation des acides gras oméga-3 et du fer. Alzheimer montre une plus faible concentration en vitamine E chez les personnes atteinte d’Alzheimer que les personnes en bonne santé. Les chercheurs pensent que les 8 formes de la vitamine E pourraient protéger de la maladie ou ralentir son évolution, bien plus efficacement qu’en utilisant de l’alpha-tocophérol seul. La vitamine E est utilisée dans le traitement médical de la maladie de Lapeyronie avec effet positif sur la douleur. La complémentation en sélénium a augmenté le risque de cancer chez ceux qui avaient déjà des taux de sélénium élevés au départ, mais n’avait aucun effet chez les hommes qui avaient de bas niveaux de sélénium. La vitamine E seule a augmenté le risque de cancer chez ceux qui avaient peu de sélénium au départ, ce qui n’était pas le cas de ceux qui prenaient à la fois du sélénium et de la vitamine E.