Trouver son prénom sans se prendre le chou ! PDF

Please forward this error screen trouver son prénom sans se prendre le chou ! PDF web-wb-11. Please forward this error screen to web-wb-11. Maigrir : votre thyroïde est-elle bien nourrie ?


Que ce soit une fille ou un garçon, voici le coffret qu’il vous faut pour choisir son prénom grâce à un petit exercice ludique et efficace. Il contient : 1 livre de plus de 100 prénoms pour vous donner des idées, le mode d’emploi du jeu, 1 ardoise magnétique à placer sur la porte du Frigidaire, 1 stylo bleu et 1 stylo rouge à encre effaçable. Chaque jour, tout au long de la grossesse, votre conjoint et vous pourrez inscrire un prénom féminin et un prénom masculin dans la colonne adéquate et barrer l’une des propositions de l’autre. Au bout de quelques semaines, vous aurez la surprise de voir ressortir un seul prénom pour un garçon et un seul pour une fille !

Maigrir Grossir : Si c’était la faute à votre thyroïde ! Cet organe en forme de papillon se situe à la base du cou, sous la pomme d’Adam. C’est une affection qui touche plus souvent les femmes. Pour ma part, j’observe de plus en plus d’hypothyroïdie chez des jeunes femmes après grossesses. Le terme métabolisme vient du grec   metabolismos   qui signifie changement ou encore transformation.

Au repos, l’organisme consomme de l’énergie pour maintenir en activité ses fonctions vitales : circulation sanguine, fonctionnement du cerveau, respiration, digestion, maintien de la température du corps, posture. La quantité d’énergie dépensée varie d’un individu à l’autre selon la taille, le poids, l’âge, le sexe et l’activité de la glande thyroïde. Chez les personnes présentant une hypothyroïdie, ce moteur fonctionne au ralenti. La quantité d’hormones produites par la glande thyroïde est sous le contrôle d’autres glandes, situées dans le cerveau : l’hypothalamus et l’hypophyse avec la production de de TRH et de TSH. A chaque niveau, il y a des situations pathologiques, des carences ou des traitements susceptibles soit de freiner ou d’accélérer le processus. Les symptômes de l’hypothyroïdie sont liés au ralentissement du métabolisme. Ils dépendent de la gravité du déficit en hormones thyroïdiennes et apparaissent souvent de manière très progressive.

Un gain de poids inexpliqué malgré un faible appétit. Un rythme cardiaque ralenti pouvant causer un essoufflement. Une irritabilité et parfois un état dépressif. Des crampes, des raideurs musculaires et des douleurs aux articulations. Le visage et les yeux enflés. Une peau pâle et sèche, des cheveux secs, une perte de cheveux, des ongles cassants. Une voix plus grave et enrouée.

Des cycles menstruels irréguliers et des menstruations plus abondantes, Une infertilité. Une confusion, une difficulté à se concentrer et des pertes de mémoire, surtout chez les personnes âgées. Thyroïde : Les facteurs de risque Le tabagisme durant l’allaitement. Il est probable que le tabagisme de la mère diminue la quantité d’iode passant dans le lait maternel, ce qui pourrait affecter la fonction thyroïdienne de son bébé. Exemple du Japon, où la consommation d’algues est élevée, l’excès d’iode est une cause fréquente d’hypothyroïdie. La prise de certains médicaments, comme la pilule contraceptive, le lithium, l’amiodarone ou des médicaments permettant de traiter l’hyperthyroïdie.

Les traitements à base d’iode radioactif, une chirurgie ou une radiothérapie de la thyroïde sont également d’importants facteurs de risque d’hypothyroïdie. Une consommation très abondante d’aliments goitrigènes en situation de carence d’iode. Certains aliments, lorsqu’ils sont consommés en très grande quantité, inhibent la captation de l’iode par la glande thyroïde, ce qui empêche la fabrication normale des hormones thyroïdiennes. On les appelle aliments goitrigènes, car ils peuvent à terme causer un goitre. On parle alors de thyroïdite  post-partum . Ils sont le plus souvent transitoires.

Aujourd’hui intéressons-nous à l’hypothyroïdie subclinique, silencieuse ou fruste dans le cadre des personnes en situation de surcharge pondérale. Cette situation concerne un certains nombre de personnes en surcharge pondérale. La thyroïde est très fréquemment négliger des causes d’échecs sur la base d’un bilan hormonal normal. La TSH augmente pour ordonner à la thyroïde de produire plus de T4. Réaliser le dosage le matin et si possible toujours dans le même laboratoire pour effectuer une comparaison optimale. Il est fréquent d’entendre dire à une patiente que son bilan est normal parce qu’elle se situe dans la fourchette.