Sexe, genre et droit international PDF

Magnus Hirschfeld, Sexual Intermediates, en 1922. Aujourd’hui, Anna serait probablement considérée comme transgenre. L’état de sexe, genre et droit international PDF’être ni homme ni femme peut faire référence au sexe biologique, au rôle traditionnel des sexes, à l’identité sexuelle ou à l’orientation sexuelle. Le terme  troisième  est habituellement compris comme  autre .


La professeure australienne, Hilary Charlesworth, publie dans cet ouvrage-évènement une série de textes qui ont constitué une étape fondamentale de l’histoire contemporaine des idées et du droit international. Ses travaux ont en effet très largement contribué à créer et développer une critique féministe du droit international qui n’existait pas jusque-là. Hilary Charlesworth montre que l’histoire du droit international est une histoire faite par les hommes et pour les hommes qui ont élaboré les structures politiques et juridiques au plan international en fonction de leurs propres valeurs et intérêts, et qu’en outre, si ce droit libéral a été remis en question après la décolonisation par les nouveaux Etats en développement qui en avaient jusque-là été exclus, il n’a jamais été sérieusement questionné quant à son oubli quasi complet des femmes. Par voie de conséquence, quand bien même les règles internationales ne cherchent pas à instituer une discrimination à l’encontre des femmes, elles ont été façonnées de telle sorte qu’elles sont gendrées, c’est-à-dire orientées de façon sous-jacente au profit des hommes. Les avancées obtenues aujourd’hui pour remédier à cette situation sont également analysées de façon critique par l’auteure s’agissant de nombreux domaines comme celui du droit institutionnel onusien ou droit normatif des droits humains, de la convention CEDAW, du droit de la paix ou encore du droit des conflits armés. L’enjeu de ce qui est avancé dans cet ouvrage majeur est tel que c’est à une déconstruction/reconstruction complète du langage, des modes d’analyse et des catégories juridiques du droit international qu’invitent au final Hilary Charlesworth et la critique féministe du droit international.

La forme à rayures blanches du bruant à gorge blanche, espèce ayant deux formes mâles et deux formes femelles. Chez les animaux présentant un dimorphisme sexuel, un certain nombre d’individus dans la population peuvent ne pas présenter les caractères de différenciation sexuelle propres aux mâles ou aux femelles. Chez les humains, cela est appelé intersexuation, et dans le reste du monde animal, l’hermaphrodisme. Les espèces ayant un sexe femelle et trois sexes mâles incluent plusieurs espèces de poissons, dont Lepomis macrochirus, composée de quatre classes de tailles et couleurs présentant des comportements sociaux et reproducteurs distincts, ainsi que Oreochromis mossambicus. Les espèces avec deux formes mâles et deux formes femelles incluent le bruant à gorge blanche dont les formes mâles comme femelles portent des bandes claires ou sombres.

Le plus grand nombre connu de formes mâles et femelles se rencontre chez le lézard épineux d’Amérique du Nord, du genre Uta, avec cinq formes. Chez les insectes ou les oiseaux, de rares individus sont gynandromorphes, c’est-à-dire en partie mâle et en partie femelle. Inde et du Bangladesh sont probablement les représentants du troisième sexe les mieux connus et les plus nombreux du monde contemporain. La coopérative de santé The Humsafar Trust de Bombay estime leur nombre à 5 à 6 millions en Inde. Quand je lui demandai une fois, si elle voulait aller à Singapour pour faire une opération de changement de sexe, elle me répondit :  Vous ne comprenez vraiment pas. Je suis un troisième sexe, pas un homme essayant de devenir une femme.