S’INTERNATIONALISER. Stratégies et techniques PDF

S’INTERNATIONALISER. Stratégies et techniques PDF ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Le néologisme bancassurance désigne une notion pouvant être interprétée de diverses façons.


On n’en trouve pas de définition claire ni dans la pratique ni dans la théorie. On peut en principe définir la bancassurance soit d’un point de vue fonctionnel soit d’un point de vue institutionnel. Le second concerne la manière dont est organisée la collaboration entre la banque et l’assurance ou d’autres organismes non bancaires. Cela se traduit de plus en plus par la création ou l’achat de sociétés d’assurances par des groupes bancaires, et en sens inverse par la diversification de groupes d’assurance dans la banque. Dans le domaine de la bancassurance, on parle de  conseillers en bancassurance  ou de  bancassureurs .

Certains ont même utilisé le néologisme bancassurance comme marque commerciale. La diffusion du concept s’est notablement accélérée en France du fait du rapprochement du GAN et du CIC sous l’impulsion de François Heilbronner, à la fin des années 80. Plus récemment, ce sont cette fois les groupes d’assurance qui se diversifient à leur tour en proposant des services bancaires et on a pu voir apparaître alors les néologismes assurbanque et assurfinance. Le processus s’est accéléré par des prises de contrôle de sociétés d’assurances par des banques et des banques par des sociétés d’assurance, ou encore par la création de filiales associant les différents métiers. Mais jusqu’à très récemment, les deux métiers restaient suffisamment différents pour qu’une union soit peu intéressante. L’informatisation et la mise en place de la monétique ont constitué, pour les banques, un choc important.