Romain Gary, le caméléon PDF

Cette page fait l’romain Gary, le caméléon PDF d’une mesure de semi-protection étendue. 1970, à signer plusieurs romans sous le nom d’emprunt d’Émile Ajar, en les faisant passer pour l’œuvre d’un tiers.


Né en Lituanie, dans une famille juive de Wilno, Romain Kacew émigré sur la Côte d’Azur à l’âge de quatorze ans. En juillet 1940, rejoignant au péril de sa vie Londres et le général de Gaulle, il combat en héros dans les forces aériennes de la France libre. Sur ses origines juives, sa jeunesse et ses exploits au cours de la guerre, Gary réinventera une réalité-fiction, source de son oeuvre.
Devenu un écrivain célèbre avec Education européenne et Les racines du ciel, Gary cherche à échapper à son personnage légendaire en usant de pseudonymes. Il invente Emile Ajar, un écrivain fictif «personnifié» par son cousin Paul Pavlowitch, et obtient une deuxième fois le prix Concourt en 1975 pour La vie devant soi. Après cette ultime mystification, Romain Gary se suicide en 1980.
Explorer la vie réelle d’un personnage aussi doué pour l’affa­bulation créatrice, tel fut le pari de Myriam Anissimov. C’est en se fondant sur de nombreux témoignages, entretiens et documents inédits à Wilno, Londres, Paris et New York, en dépouillant les archives personnelles de l’écrivain et de ses proches, qu’elle a mené à bien cette enquête magistrale sur l’un des grands écrivains du XXe siècle.

Il est aussi administrateur de la synagogue de la rue Zawalna. Il fait donc partie de la moyenne bourgeoisie de Wilno. 80 km de Wilno, où elle a fait des études secondaires en yiddish et en russe dans un établissement juif et où elle a participé à un groupe de jeunesse d’orientation socialiste, le  cercle Yehoash . Roman et ses parents sont de nationalité russe, puis deviennent polonais lorsque Wilno et sa région sont intégrées à la Pologne rétablie après la Première Guerre mondiale.

Durant cette guerre, son père est mobilisé dans l’armée russe, alors que Roman est encore un très jeune enfant. Mina et Roman quittent Wilno pour Swieciany où ils passent quelques mois, puis une mesure générale d’expulsion des juifs de la zone du front les oblige à passer plusieurs années en Russie proprement dite. Aucune source indépendante ne confirme ces assertions. Wilno est attestée à partir de septembre 1921 par le registre des locataires d’un immeuble au no 16 de la rue Wielka Pohulanka, où ils vont vivre pendant quelques années. Russie soviétique et la République de Pologne. Romain Gary n’a pratiquement rien dit ou écrit sur la période où son père vivait avec lui et Mina à Wilno, ni sur la séparation et le divorce. Après la séparation, elle connaît des problèmes financiers, car elle ne dispose plus des revenus du magasin de fourrures de son mari, et son petit atelier de chapeaux ne lui rapporte que très peu d’argent.

Il suit aussi des cours particuliers de français. En août 1928, ils obtiennent un visa touristique pour la France. Il révise au petit jour et passe l’essentiel de son temps à écrire. C’est à cette époque qu’il publie ses premières nouvelles dans Gringoire, un hebdomadaire qui n’est pas au départ orienté à l’extrême-droite.

Avord près de Bourges, il passe l’examen de sortie en mars 1939 et est l’un des deux élèves-observateurs de la promotion à échouer, parmi les 290. Fervent admirateur du général de Gaulle, il ne va pas directement à Londres. En février 1943, il est rattaché en Grande-Bretagne au Groupe de bombardement Lorraine. Il est affecté à la destruction des bases de lancement des missiles V1. C’est durant cette période que Romain Kacew choisit le nom de Gary – signifiant  brûle ! Mais à l’hôtel-Pension Mermonts où je fis arrêter la jeep, il n’y avait personne pour m’accueillir. Il me fallut plusieurs heures pour connaître la vérité.