Réflexions sur la joie. Au bout de la souffrance, la joie ! PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Dans réflexions sur la joie. Au bout de la souffrance, la joie ! PDF’univers de Narnia, les animaux parlent, les bêtes mythiques abondent et la magie est courante. La série suit l’histoire de Narnia, depuis sa création jusqu’à sa fin, et plus particulièrement les visites de groupes d’enfants de  notre  monde.


Parce qu’elle est trop souvent absente de nos jours, la joie est une véritable aventure à vivre et à construire. Non seulement seul, mais accompagné. Car seul, nous ne pouvons rien, alors qu’à deux ou trois réunis, quelque chose de plus grand nous habite. A travers les personnages rêvés d’Elie, de Job et de Jean, nous allons parcourir différents chemins qui nous approchent de la Joie véritable, pour qu’elle s’installe et dure en nous. Au-delà de ses mots, l’auteur nous donne à goûter d’anciens parfums, traces de nos joies et des joies de la vie de l’humanité. Car au-delà du mot quand il est oublié, au-delà du geste quand il est effacé, un parfum doux d’enfance et d’ailleurs nous revient et renaît, en partage, la joie de vivre.

Tout comme Tolkien, Lewis utilise les créatures mythiques classiques et les réorganise afin de construire Narnia. Alors que Tolkien ne prend que quelques mythes et créatures qu’il restructure, Lewis prend tout et le laisse en vrac. Néanmoins, certains éléments purement  narniesques  subsistent. Au commencement, le monde de Narnia fut créé par le lion Aslan, qui, en chantant, créa des arbres, des collines, des fleuves et toutes les autres choses essentielles à un monde.

Il ajouta cependant à certains animaux le don de pouvoir parler. Au commencement, son peuple n’était constitué que d’animaux. Ils devinrent les premiers souverains de Narnia. Mais Narnia fut conquis par la Sorcière blanche du nom de Jadis, descendante de djinns et de géants, et qui régna pendant cent ans.

Elle venait du monde mourant de Charn, un monde sans vie, dont elle était la dernière souveraine, elle arriva dans notre monde grâce à Digory Kirke, ensuite elle le suivit lorsqu’il arriva à Narnia, elle y mangea une pomme magique. Mais cent ans plus tard, une jeune fille, Lucy Pevensie, arrivée de notre monde, rencontra un faune, du nom de M. Après s’être alliés à Aslan, les quatre enfants tuèrent la sorcière. Ils régnèrent à quatre sur Narnia, Peter en roi suprême. Leur règne marqua une incroyable période de prospérité, l’âge d’or de Narnia. Mais un jour, mystérieusement, en partant à la chasse, ils disparurent, et rentrèrent chez eux. Après eux, la lignée du caléchier monta sur le trône, mais au bout de quelques générations, ce fut le désastre : des calormènes les attaquaient à la frontière d’Archenland, les géants du nord se faisaient de plus en plus belliqueux, et les Telmarins, un peuple venu de l’ouest, finit par les envahir.

Les Telmarins traquèrent les créatures magiques et les animaux parlants. Les survivants se réfugièrent dans les bois à l’est de Narnia, lieu craint des humains. Mais le problème de succession de Caspian X se trouva ambigu : son fils Rilian fut enlevé par la Sorcière qui avait tué sa mère. Aslan appela Eustache Scrubb et une fille de sa classe, Jill Pole, pour qu’ils retrouvent le prince en suivant des signes majeurs. Quelques décennies plus tard, près de la cascade du chaudron, vécut un singe, nommé Shift et qui avait pour valet un âne nommé Puzzle.