Pouvoirs, N° 128 : La pénalisation PDF

Le salaire minimum, ou salaire minimal, est la rémunération minimale qu’un employeur doit accorder à un employé pour un travail. Des abattements au pouvoirs, N° 128 : La pénalisation PDF minimal sont parfois prévus par des dispositifs législatifs ou réglementaires. Il participe à la cohésion sociale d’un pays et à la redistribution des revenus.


Même si le principe du salaire minimum est admis dans une majorité de philosophies, la fixation de son niveau fait l’objet de fortes dissensions en leur sein. Ils pensent qu’un coût de salaire minimum élevé est une injustice que subissent les chômeurs. Pour les économistes marxistes, le salaire minimal limite l’exploitation ouvrière. En effet, le salaire minimal empêche les forces du marché de fixer les salaires à leur niveau de subsistance, c’est-à-dire un niveau qui permet simplement la reproduction de la force de travail. Sous peine de se vouer lui-même à la dégénérescence, le prolétariat ne peut tolérer la transformation d’une partie croissante des ouvriers en chômeurs chroniques, en miséreux vivant des miettes d’une société en décomposition.

Le droit au travail est le seul droit sérieux que l’ouvrier ait dans une société fondée sur l’exploitation. Le salaire, avec un minimum strictement assuré, suit le mouvement des prix. Pour les marxistes, le minimum salarial est un instrument de justice sociale. Il permet de rééquilibrer le rapport de force entre patronat et syndicats salariés en faveur de ces derniers.

C’est un instrument de pilotage économique d’un pays puisqu’il limite les déséquilibres du marché. Cependant, le salaire minimal ne permet de suivre le mouvement des prix que pour les salaires les plus bas. Une échelle mobile des salaires permet que tous les salaires suivent l’augmentation des prix. Le salaire minimal, quand il relève d’une loi comme en France, est d’ordre public. Il s’impose aux salaires minimaux prévus par les conventions collectives quand celles-ci prévoient une rémunération horaire inférieure pour les salariés. Les six pays de l’UE qui n’ont pas de salaire minimum sont l’Autriche, Chypre, le Danemark, la Finlande, l’Italie et la Suède. Il est aussi considéré comme un réducteur d’inégalités de revenu.

En 2009, pour 24 pays membres de l’OCDE, le salaire minimal s’élevait, en moyenne et pour les salariés à plein temps plein, à un peu plus d’un tiers du salaire moyen, avec une tendance à augmenter lentement au cours du temps. Article détaillé : Salaire minimum au Canada. Au Canada, le salaire minimal est sous la responsabilité des provinces et des territoires, conformément au partage des pouvoirs prévu par la constitution canadienne. Aux États-Unis, un salaire minimal existe depuis 1938. 1er juillet 2016 et le 1er janvier 2021 à la suite d’une disposition votée par la municipalité le 19 mai 2015.