Paul Mc Cartney : L’empreinte d’un géant PDF

D’un commun accord, ils décident de créditer toutes leurs compositions à leurs deux noms, quel qu’en soit le principal auteur. Parce que, maintenant, nous en créons ! Au fil du temps et des expériences vécues, l’écriture du tandem évolue : leur œuvre s’approfondit et s’enrichit de nombreux éléments, sans même que la cadence de travail paul Mc Cartney : L’empreinte d’un géant PDF ralentisse. De 1965 à 1967, défilent l’un après l’autre les albums Help!


Celui dont le nom évoque immanquablement la plus grande aventure musicale du siècle avec les Beatles, les plus gros succès du show-business, des records inégalés et surtout nombre de mélodies gravées dans la mémoire collective universelle, est aussi paradoxalement l’un des musiciens contemporains les plus mal connus. Depuis la séparation des Beatles, Paul McCartney véhicule malgré lui l’image très réductrice d’une figure installée du rock, multimilliardaire et anobli. Il n’a ni la grande gueule d’un Lennon, ni le caractère ombrageux d’un Dylan, ni le sex-appeal d’un Jagger et pire, il a entretenu pendant trente ans une vie affective et familiale des plus conventionnelles tout en alignant les hits planétaires. Rien de très «sex, drugs and rock’n’roll».

A contre-courant de cette approche caricaturale, cet ouvrage tente de dresser un plus juste portrait de Paul McCartney à travers une investigation passionnée dans son très riche parcours musical et artistique. Il revient en détail, disque après disque, sur les classiques, les perles méconnues, les expériences plus marginales, et tente aussi d’en démonter les rouages créatifs et les secrets de fabrication.

Hommage est ici rendu à l’extraordinaire curiosité d’un homme dont la musique reste la grande affaire d’une vie. Cinquante ans après ses premiers balbutiements musicaux, McCartney continue à produire des disques d’une inspiration sans cesse renouvelée et à remplir les stades du monde entier. S’investissant à l’occasion dans des oeuvres de facture classique, il offre aujourd’hui le profil assez inédit d’une icône du rock qui passe, mieux que tant d’autres, le cap délicat de l’âge de la retraite, sans ternir la mémoire d’un groupe qui nous est tout particulièrement cher, et en demeurant surtout un songwriter de génie.

L’OUVRAGE LE PLUS COMPLET À CE JOUR SUR L’UNE DES FIGURES MAJEURES DE LA MUSIQUE CONTEMPORAINE.

Beatles dans leur position de premier plan sur la scène musicale d’alors. Après les frasques et les innovations de Sgt. Ce dernier est toutefois acclamé comme l’un de leurs meilleurs albums et atteint de nouveaux sommets de vente. Façade d’une maison en briques rouges avec une haie d’arbustes au premier plan. Ce dernier s’y produit avec son groupe de skiffle, The Quarrymen. Leur amitié prend un nouveau tour en 1958, lorsque la mère de Lennon, Julia, meurt accidentellement. Tous deux composent dans de longs échanges où chacun rebondit sur une idée de l’autre pour améliorer la chanson, jusqu’à ce qu’elle prenne forme.

Il y a beaucoup de chansons de cette époque que nous n’avons jamais utilisées, parce que ce sont des chansons très simples. L’affirmation décisive vient en septembre, lors de l’enregistrement du premier single du groupe : George Martin veut en effet leur faire publier une reprise de la chanson How Do You Do It? Photo en noir et blanc de trois hommes en costumes jouant de la guitare et chantant debout. 1 américain du tandem, Lennon note d’ailleurs :  Paul a joué accord, je me suis retourné vers lui et j’ai dit :  C’est ça ! Cette époque voit également la domination de Lennon s’illustrer à un autre sujet : l’ordre d’attribution des crédits. Si ce point est acquis, une question épineuse reste posée : dans quel ordre placer les noms ?

1965 est une année charnière pour les Beatles, puisqu’en deux albums, Help! Cette première intrusion philharmonique dans la musique du groupe ouvre la porte à de nombreuses réalisations futures. Au quotidien ou quasiment, l’un arrive avec une idée de chanson, l’autre la complète avec des paroles ou une idée musicale supplémentaire. Leur équilibre apparaît notamment dans une nouvelle chanson composée collectivement, Drive My Car, et trouve son apogée avec la sortie d’un des singles de l’année.