Passeport pour la liberté (Tribulations d’une Kurde) PDF

En raison de l’accès limité au réseau Internet, le projet avance lentement. 1980, toutefois, la communauté passeport pour la liberté (Tribulations d’une Kurde) PDF d’un accès régulier à Internet, et le rythme de croissance des publications s’accélère. Parallèlement, en 1978, le Conseil des Arts du Canada créé Canadiana, un organisme sans but lucratif visant la préservation du patrimoine canadien et à sa mise en ligne.


On découvre ici l’histoire peu banale d’une jeune fille kurde nommée Terza, qui décrit des faits réels se déroulant à l’époque de la guerre irako-iranienne.

Terza est une personne active, un peu rebelle, qui n’aime pas l’injustice. Elle fait tous ses efforts pour imposer et faire respecter ses droits.

Jeune, ambitieuse, déterminée, souvent déçue par les circonstances de la vie, elle continue son chemin et persévère jusqu’au bout avec la force de son caractère.

Elle s’est souvent sentie humiliée, découragée, trahie, mais a toujours relevé la tête, refusant de se laisser imposer quoi que ce soit, gardant courage et détermination pour chercher la lumière là où elle l’a trouvée. C’est l’image positive qu’elle se donne et qu’elle veut transmettre autour d’elle.

Terza garde l’espoir qu’après la tempête, le soleil brillera ; c’est sa devise dans la vie, elle ne s’arrête pas devant une barrière qui se dresse devant elle. Elle veut et peut la franchir même si cela lui prend du temps. Elle est patiente et sait attendre, tel un fauve guettant sa proie.

À travers les pages de ce livre, vous allez découvrir toutes les tribulations par lesquelles elle a dû passer, et toutes les difficultés qu’elle a dû surmonter pour atteindre son objectif.

Cette lutte pour la liberté, elle va la vivre à fond. Cela va lui coûter très cher non seulement en argent, mais aussi en temps, en énergie, en sacrifices de toutes sortes. Mais avec cette détermination qui la caractérise, elle arrive à ce but qu’elle s’était fixé, et apprécie aujourd’hui à son juste prix la liberté pour laquelle elle a tant combattu.

En 1993, John Mark Ockerbloom crée Online Books Page. Contrairement au projet Gutenberg, ce projet cherche à répertorier et réunir différents textes numériques anglophones déjà publiés, au sein d’un point d’accès unique. En 1995, Jeff Bezos crée Amazon. La presse, dans son sens large, commence alors à se mettre en ligne.

De son côté, Brewster Khale fonde Internet Archive. En 1997, la Bibliothèque nationale de France crée Gallica. En 2000, le logiciel de lecture Mobipocket est créé. Le Gemstar ebook devient alors la première tablette de lecture numérique officielle. En 2001, Adobe Flash Player lance son premier logiciel gratuit qui permet la lecture de fichiers numériques. L’année 2001 marque enfin la création du premier smartphone.

En 2004, la compagnie Sony produit sa propre tablette. En 2007, Amazon commercialise Amazon Kindle, ou Kindle, qui permet à l’entreprise de se spécialiser dans la lecture numérique, alors qu’elle se concentrait jusque là sur l’édition numérique. 2008, la qualité de lecture sur l’écran des liseuses s’améliore considérablement. De nombreux éditeurs commencent dès lors à distribuer, sous format électronique, des livres tombés dans le domaine public. Au même moment, pour une question de coûts et de rentabilité, certains éditeurs commencent à publier leurs auteurs de cette manière. Cet usage est toutefois fautif puisque, comme sa définition l’indique, le livre numérique est un fichier numérique et non l’appareil électronique qui permet de le consulter.