Nazisme, science et médecine PDF

Vous devez aussi vous rappeler que ce Kaiser Guillaume était le cousin du roi George V d’Angleterre, WWI se faisait en réalité en famille. Nazisme, science et médecine PDF reine Victoria était la grand-mère de Guillaume.


Eugénique, expérimentation, extermination : un enchaînement, une suite chronologique et une escalade de violence culminant sous le nazisme, que l’on croit connaître mais dont des travaux récents nous dévoilent de nouvelles perspectives. Au centre des études réunies dans ce livre se trouvent une pratique et une profession, la médecine, aux prises avec le nazisme et une institution à la fois au c ur du régime nazi et géographiquement à la périphérie du Reich, la Reichsuniversität Strassburg. À l’image de l’histoire de toute la province Alsace-Moselle, annexée de fait entre 1941 et 1944, le passé difficile de la Reichsuniversität exige un regard croisé franco-allemand. Tel est le pari de ce livre qui présente des aspects inédits de cette histoire. Le lecteur cheminera au long des deux parties en quête d’une connaissance renouvelée des crimes et des responsables, des réseaux d’excellence scientifique et politiques qui les soutiennent à Strasbourg comme à Auschwitz, vers une rencontre des victimes et de témoins de l’époque.

Butler était un général de division américain, à la tête de la marine. Le livre est sorti en 1935, de quelle guerre parle-t-il donc ? Un racket est, à mon avis, décrit au mieux comme quelque chose qui n’est pas ce qu’il paraît à une majorité de gens. Seul un petit groupe dans la confidence sait de quoi il retourne. Le racket est pratiqué au bénéfice d’un groupe restreint aux dépens de la multitude.

Si vous ne souhaitez pas suivre ma ligne de raisonnement ici, vous pouvez lire le livre de Butler, qui dit à peu près la même chose que moi. Nous tenterons de voir les réels événements à travers le voile. Voici le voile suivant : deux heures après que Scheidemann ait déclaré la République, Karl Liebknecht et Rosa Luxembourg auraient déclaré de leur côté la République Socialiste. Ils voulaient revendiquer la révolution pour la Ligue Spartacus gauchiste. Eh bien, en gros la même chose que les autres faux socialistes, sauf que le script nécessitait un rôle spécial pour les acteurs de l’extrême-gauche Spartacus. Quoi qu’il en soit, Liebknecht et Luxembourg et tous les autres avaient reçu comme instruction de semer la pagaille les semaines précédentes, pour bien embrouiller la situation.

Le soir du 10 novembre, il y eut un échange téléphonique entre Ebert et le général Wilhelm Gröner, le nouveau général en chef de Spa en Belgique. Comme on le voit, les Conseils Ouvriers étaient le réel danger pour les capitalistes. Les ouvriers pensaient à tort que c’était une vraie révolution et ils marchèrent à fond en commençant à ébaucher des documents. Ce qui ne pouvait être autorisé. Le 15 décembre, Ebert et le général Gröner ordonnèrent aux troupes d’aller à Berlin pour empêcher ces rassemblements et pour reprendre le contrôle de la capitale. Le 16 décembre, l’un des régiments prévu dans ce plan avança trop vite. On voit que les ouvriers ont été tenus de bonne heure en échec pour prévenir toute réelle participation des gens dans cette révolution truquée.

Les ouvriers n’étaient même pas alliés à la Ligue Spartacus. Les ouvriers tentaient de contourner aussi bien les Spartacistes que le parti « centriste » des sociaux-démocrates, car ils se rendaient compte que les deux groupes faisaient partie du décor. Alors pourquoi se débarrassa-t-on finalement des gauchistes dans cette histoire ? On nous a dit que les Spartacistes comme Luxembourg et Liebknecht ont été finalement assassinés sans aucun procès par des troupes de mercenaires. Avant d’avoir un pourquoi, voyons le comment.

On nous dit qu’Ebert ordonna aux mercenaires d’attaquer les ouvriers. La grève avait déjà échoué et il n’y avait aucune nécessité d’attaquer les ouvriers. Bon, je vais vous dire pourquoi Ebert n’ordonna pas leur arrestation : ce n’était pas dans le scénario. On peut dire que c’est un scénario par divers moyens. Mais attendez, elle a été tuée le 15 janvier.

Qui a identifié son cadavre six mois plus tard et comment ? Ils n’avaient plus ses empreintes dentaires ou digitales et même s’il y en avait eu, il aurait fallu les faire venir de Pologne pour l’identification. D’autres indices : quel âge avaient Liebknecht et Luxembourg ? Si vous supposez 47 ans, vous avez gagné. Il est dit que Liebknecht est né le 13 août 1871 et Luxembourg le 5 mars 1871. Héléna Blavastsky, la vie entière de Rosa Luxembourg est une magnifique imposture. Elles furent toutes trois des agents réputés du Renseignement international, au service des capitalistes.

Il serait intéressant de découvrir ce qu’elle est devenue et il n’est pas impensable que je tombe un jour sur la réponse. Je suis ouvert aux suggestions du moment où vous n’essayez pas de me dire qu’elle est devenue Alex Jones ou David Bowie. Savoir qu’on nous fourvoie encore aujourd’hui sur la mort de Luxembourg pourrait vous intéresser. Hôpital de la Charité de Berlin prétend avoir découvert son cadavre dans son laboratoire de médecine légale. Bien que le cadavre n’ait pas de tête, de mains ou de pieds, ils ont prétendu l’identifier grâce à une asymétrie de jambe. Intéressant que Wikipédia oublie de mentionner que le cadavre découvert dans le canal en 1919 ne correspondait pas en fait aux « caractéristiques anatomiques précises » de Luxembourg, comme de l’ostéoarthrite et une hanche endommagée.

Nous avons donc examiné le comment, voyons maintenant le pourquoi. Pourquoi les capitalistes souhaiteraient-ils séparer les révolutionnaires en groupuscules puis détruire le groupe le plus à gauche ? Comme cet article est supposé concerner le Putsch de la Brasserie, je ne veux pas passer plus de temps sur WWI, mais je sais que certains resteront dans l’expectative. Pour vraiment comprendre WWI, il faut retourner aux révolutions de 1848 et je ne le ferai pas ici.