Métro insolite 2011 PDF

Métro insolite 2011 PDF de la ligne A quittant le terminus La Poterie. Le tramway de Rennes a fonctionné de 1897 à 1952. L’ancien maire Henri Fréville, qui avait pensé à remettre en service le tramway. Le métro VAL, ici celui de Lille.


Promenades curieuses, lignes oubliées, stations fantômes, métros imaginaires et rames en tous genres…
Mille curiosités techniques et architecturales attendent les passagers du métro. Ce livre riche d anecdotes dévoile à tous un monde souterrain et fascinant.
On y découvre les métros auxquels on a échappé (aquatique, à vapeur, aérien, sans roues …), ceux qui ont roulé (comme les célèbres rames Sprague), ceux qui roulent encore.
Une invitation à la promenade et au rêve, entre stations fantômes et lignes oubliées.

Le tramway moderne, ici celui de Nantes. Le Mégabus, en circulation à Bordeaux. L’ancien maire Edmond Hervé, l’un des instigateurs du métro de Rennes. L’ancien conseiller municipal Yves Cochet, partisan du retour du tramway à Rennes.

L’opposition au métro ne s’arrête pas aux portes de Rennes. En 1989, Michel Delebarre, ministre des transports du gouvernement Rocard II déclare que la subvention sera égale à celle que l’État verserait pour un tramway. Photos du chantier de la ligne a, lors d’une journée portes ouvertes du chantier de la ligne b en 2014. Le tunnelier, pesant au total 573 tonnes avec le disque de coupe, est acheminé depuis Saint-Nazaire en quatre convois exceptionnels au cours de l’automne 1997. Rennes puis le 29 août, soit onze jours après son départ de la station Gares, un affaissement est signalé sur le boulevard Magenta, où une voiture est aspirée dans le trou. Un arrêté de péril frappe plusieurs immeubles de la rue Pont-aux-Foulons, par crainte d’effondrement des maisons à colombages au passage de Perceval.

Ce n’est désormais plus le cas depuis les mises en service du métro de Lausanne en 2008, et de celui de Brescia en 2013 qui relèguent Rennes en 3e position. Le métro de Rennes fête ses 10 ans! La mise en service du métro a permis de dégager le centre-ville de très nombreuses lignes de bus qui arrivaient à saturation et souffraient de nombreux retards. Tour d’Auvergne il faut patienter plus de trois cycles de feux pour franchir le pont de l’Alma vers le centre ville. Rennes ont été déplacés à proximité des stations de métro situées en périphérie. La ligne comprendra 15 stations avec une distance moyenne entre stations plus longue que sur la ligne a.

Ce devrait être la première ligne Neoval au monde. Une deuxième campagne de sondages géologiques sur l’ensemble du tracé de la future ligne est menée à compter du 15 avril 2010 pour une durée de trois mois. Fin mars 2012, il est annoncé une modification du projet avec un allongement de la section creusée en tunnel d’environ 600 m, permettant ainsi de réduire d’autant la partie en tranchée couverte. Travaux sur la future station Saint Germain en mai 2015. La construction du métro et le passage du tunnelier nécessite de renforcer les sols via l’injection de micropieux, comme ici à côté du musée des beaux-arts en 2016. Montage du viaduc en 2016 : On voit les piliers avec chacun un morceau du tablier posé via via la poutre de lancement. Une nouvelle phase de travaux préparatoires a débuté à la mi-janvier 2013 sur l’esplanade de la gare, ainsi que sur le futur emplacement de la station Saint-Germain au pied de l’église du même nom.

Le disque de coupe a un diamètre de 9,44 m. Le nom du tunnelier fait référence à la nièce du roi Arthur dans la légende arthurienne, amoureuse de Perceval dont son nom est aussi celui du tunnelier de la ligne a. Le rôle des puits de secours est de permettre l’évacuation des fumées en cas d’incendie mais aussi l’introduction des pompiers, l’extraction des passagers n’est pas exclue en cas d’urgence absolue. En fin de travaux il ne subsistera en surface qu’une grille de quelques mètres. Le chantier a été le théâtre de plusieurs accidents plus ou moins graves, mais heureusement aucun n’a été fatal. Bouche de métro de la station République.

Articles détaillés : Ligne A et Ligne B du métro de Rennes. La ligne a, unique ligne actuellement en service, dessert 15 stations et s’étend sur 8,56 km pour le service commercial et 9,4 km en comptant le raccordement au garage-atelier. Le Blosne et le terminus La Poterie, ainsi que le raccordement au garage-atelier, essentiellement en viaduc. La ligne b, actuellement en construction, desservira 15 stations et s’étendra sur 13,4 km, ou 14,1 km en comptant le raccordement au garage-atelier. Les voies souterraines plongent à une profondeur allant jusqu’à près de 20 m à la station Sainte-Anne notamment, ce qui permet aux tunnels de passer sous les immeubles et de s’affranchir du tracé de la voirie.