Libéralisation Commerciale et Croissance Économique: Impact de l’ouverture du commerce de produits agricoles sur la croissance économique au Burkina Faso PDF

L’économie de l’Algérie traite de la situation économique conjoncturelle et structurelle de l’Algérie. Dans les années 1980, l’économie algérienne a libéralisation Commerciale et Croissance Économique: Impact de l’ouverture du commerce de produits agricoles sur la croissance économique au Burkina Faso PDF des difficultés importantes. En effet, le contre-choc pétrolier de 1986 a porté un coup dur à une économie quasiment rentière, c’est la période des plans anti-pénurie et de stabilisation.


L’intensification des débats et les échecs successifs des cycles de négociations multilatérales au sein de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) ainsi que la problématique des Accords de Partenariat Economique constituent actuellement un enjeu majeur pour les économies africaines en générale et l’économie Burkinabè en particulier. Dans le but d’aider à l’orientation des choix politiques des décideurs, une analyse empirique de l’impact de la politique d’ouverture commerciale de produits agricoles sur la croissance économique au Burkina Faso est faite. Partant d’une approche économétrique fondée sur un modèle de croissance de type néoclassique utilisant le ratio d’ouverture brut de Chang, Kaltani et Loayza (2005), le ratio d’ouverture brut ajusté de Pritchett (1996) et l’indicateur de Sachs et Warner (1995), nous avons conclu sur un effet défavorable sur la croissance. Comme leçon forte, nos décideurs politiques doivent cesser de diaboliser le libéralisme économique et s’atteler à la mise en place d’institutions fortes afin de tirer profit des externalités positives des économies locomotives de la croissance mondiale, au risque de périr dans l’antichambre du développement.

Algérie, met l’accent sur les efforts consacrés par le pays pour renforcer et diversifier son économie sur fond de chute des prix du pétrole. 1971 de l’économie algérienne est marquée principalement par la nationalisation des secteurs clés de l’économie et la création d’entreprises publiques ainsi que la mise en place d’un processus de planification centralisée, la création d’une structure industrielle ainsi que le parachèvement des institutions publiques. Au début des années 1980, l’économie algérienne commence à être restructurée, et l’aggravation de la crise économique en Algérie à la suite du choc pétrolier dès 1986. La baisse régulière du prix du brut amorcée à la mi-1985 s’accélère brutalement en 1986. La baisse du prix des hydrocarbures de 1985 à 1987 a eu des conséquences sur le plan social et économique du pays.

La balance des paiements atteint le niveau record de – 10,72 milliards de dollars au premier trimestre 2015. 2011, tirée par les dépenses publiques, en particulier dans le secteur de la construction et des travaux publics, et par la demande intérieure croissante. PIB à la fin de décembre 2011. Cet indicateur montre le PIB sur une base parité de pouvoir d’achat divisé par la population au 1er juillet de la même année. L’investissement public a été soutenu par les revenus du pétrole et du gaz, qui a augmenté en raison de la persistance de prix élevés du pétrole, bien que la tendance du volume de production est à la baisse. Les dispositifs en faveur de l’emploi contribuent à atténuer le problème, mais des mesures sont nécessaires pour redresser l’offre d’emplois. Articles détaillés : Banque d’Algérie et Dinar algérien.