Les Larmes de Brunehilde PDF

Ghibli, écrit et réalisé par Hayao Miyazaki et sorti en 2008. C’est le neuvième film que Miyazaki réalise au sein du studio Ghibli. Alors qu’il arrive près de l’eau, Sosuke remarque le pot et se blesse au doigt en le brisant pour libérer son occupante, qui lèche le sang perlant de la coupure. Le petit garçon, appelé par sa mère, Lisa, remonte vers sa maison, tandis que des yōkai les Larmes de Brunehilde PDF en forme de vagues, au service de Fujimoto, tentent en vain de récupérer Brunehilde.


Printemps 570. Attaqués par les Lombards, ravagés par la peste, les royaumes francs sont sur le point d’affronter un péril plus mortel encore : la haine de deux femmes, l’ambition de deux rois. Chilpéric, roi de Soissons, a fait assassiner sa femme pour offrir le trône à sa concubine Frédégonde, à qui il appartient corps et âme. Mais la reine assassinée était la soeur de la redoutable Brunehilde, épouse du frère aîné de Chilpéric, Sigebert. Pour assouvir sa vengeance, Sigebert se lance dans une guerre sans merci contre le royaume de son frère. Appuyées par les hordes de barbares saxons venues d’outre-Rhin, ses armées semblent invincibles. Mais au moment où tout semble perdu pour Chilpéric et Frédégonde, l’intervention des évêques de Gaule et du roi de Bourgogne, Gontran, les préserve de l’anéantissement. La paix rudement négociée ne durera que quelques mois. Une nouvelle guerre va commencer, qui ravagera le pays pendant près de cinquante ans et que Frédégonde, reine des poisons, mènera à sa manière. Après Les Voiles de Frédégonde, ce second volet des Reines pourpres évoque une période méconnue et fascinante du haut Moyen Âge mérovingien, entre meurtres, jalousies, complots et batailles sans merci. Le roman vrai de Frédégonde et Brunehilde, ces femmes sublimes et effrayantes qui ont donné naissance à la France.

Sosuke et Lisa arrivent à la maison de retraite des Tournesols, qui jouxte le jardin d’enfants. Surpris par Kumiko, une petite fille qui semble lui porter beaucoup d’attentions, Sosuke lui montre le contenu du sceau, mais la fillette se moque de Ponyo, qui l’arrose. Fujimoto profite du fait que le petit garçon soit isolé et à proximité de la mer pour envoyer ses esprits marins le submerger et récupérer sa fille. Désespéré, le garçonnet se précipite dans la mer à la recherche de son amie au risque de se noyer, et est récupéré en larmes par sa mère. Koganei Maru, cargo sur lequel son père est capitaine, pour échanger avec lui des signaux lumineux en morse. Kôichi aurait dû être de passage pour le dîner, mais n’a finalement pas pu venir, provoquant la colère et le chagrin de Lisa, que le petit garçon console. Alors que le sorcier sort, Ponyo est libérée par ses sœurs de la bulle où elle était maintenue prisonnière, et fait repousser ses membres.

Décidant de partir à la recherche de son ami, elle submerge le repaire de Fujimoto et libère l’énergie du puits d’eau de vie, ce qui lui permet d’achever sa transformation en petite fille. Chevauchant un banc de poissons, elle jaillit à la surface, provoquant un typhon, qui manque de faire chavirer le Koganei Maru. Gran Mamare, divinité de la mer et mère de Brunehilde, passe à la surface de l’eau, et les turbines se remettent en route. Aux Tournesols, les habitations submergées sont protégées par une énorme bulle, et Lisa discute en privé avec Gran Mamare. Fujimoto rassemble les vieilles dames, qui ont retrouvé l’usage de leurs jambes, pour les prévenir que Sosuke et Ponyo sont en route et qu’elles vont être les témoins de leur épreuve.

Suivant la route, les deux enfants arrivent à l’entrée d’un tunnel, et alors qu’ils le traversent, la petite fille reprend sa forme de poisson, ne donnant plus signe de vie. Le travail sur le film démarre en 2006. Son style s’inspire beaucoup des aquarelles, une première pour un film Miyazaki. C’est le deuxième film du studio Ghibli à utiliser des aquarelles après Mes voisins les Yamada. Miyazaki a préféré dessiner la mer et les vagues lui-même et a apprécié d’expérimenter la façon d’exprimer cette partie importante du film.