Lectures de la poésie moderne et contemporaine PDF

C, Apollon avec une lyre, musée Pio-Clementino. Le lyrisme est une lectures de la poésie moderne et contemporaine PDF, un registre artistique qui privilégie l’expression poétique et exaltée des sentiments personnels, des passions.


En 128 pages, cette collection, conçue en priorité pour les étudiants du premier cycle universitaire, propose des manuels de synthèse des connaissances et une gamme d’ouvrages de référence et de méthodologie.
Ce livre propose une réflexion originale sur la poésie française de ce siècle, son effort pour acclimater dans le contre-monde tragique des mots le rythme mouvant et aveugle des choses, informe et inéluctable objet du désir dès lors que  » le monde muet est notre seule patrie  » (Ponge). Le poème dresse un théâtre sacré pour y jouer le grand jeu de la mort et de la renaissance, en thématisant le rapport dialectique qui le fonde, de résistance et de fusion, entre noir et blanc. Le concept de signifiance rend compte de la façon dont se trame cette perte à blanc dans l’indifférencié dont tient lieu la page blanche : en montant les circuits textuels par où le sens puisse librement circuler, jusqu’à devenir l’expérience sensuelle et singulière d’un rythme.
Ce fonctionnement est analysé dans sept textes, d’Henri Michaux à des auteurs immédiatement contemporains comme Claude Royet-Journoud.

Le mot  lyrisme  s’applique dans son sens général à la mise en avant des sentiments intimes dans l’expression artistique, particulièrement en poésie. Le substantif  lyrisme  n’est attesté qu’en 1829 sous la plume d’Alfred de Vigny et il va s’appliquer à l’un des aspects dominants du romantisme : la place faite au  Moi . 1550, les poètes de la Pléiade rejettent les legs du Moyen Âge et prônent un retour aux formes lyriques de l’Antiquité : l’ode et l’élégie. Le terme a dès lors son sens d’aujourd’hui lié à l’expression des sentiments et des sensations intimes. Le terme s’applique à l’expression des mouvements de l’âme qui sera une des caractéristiques du Romantisme de l’époque.

Il sera décrié et rejeté par les parnassiens quelques décennies plus tard. Dans les années 1980, en opposition à une poésie contemporaine devenue très formelle et analytique, plusieurs poètes revendiquent un certain lyrisme. Attribué à William-Adolphe Bouguereau, Allégorie de l’élégie, localisation inconnue. Le lyrisme, plus large et plus profond, dépasse le sentimentalisme et l’effusion pour s’appliquer à une fonction plus fondamentale du poète, celle du maître du verbe. C’est cet élan créateur qui, passant par une aventure verbale, peut le faire atteindre au sublime.

Le lyrisme est un des aspects les plus anciens du discours humain, d’abord associé au religieux comme à la vie sociale, dont il reste trace dans la prière et le cantique. Article connexe : Histoire de la poésie française. La condition humaine : questionnement religieux ou exaltation, fuite du temps, mal de vivre, angoisse. Le sentiment du bien et du mal. Paul Valéry a dit :  Le lyrisme est le développement d’une exclamation.

Goût des anaphores et des répétitions. La phrase sera tantôt ample et tantôt brisée pour épouser l’émotion dans son jaillissement. L’hyperbole, la comparaison et la métaphore sont particulièrement fréquentes dans les textes lyriques. Le lyrisme est un concept qui ne s’applique pas qu’en littérature. Le lyrisme désignant le  chant  qu’Orphée obtient de sa lyre, il s’applique bien sûr dès l’origine à la musique.