Le Protestantisme et la philosophie : La Croisée des chemins PDF

Il a pour maîtres Alfred Boegner et Hermann Kruger. 1884, et il remplace le pasteur loyaltien Haxen. Quand il arrive en Nouvelle-Calédonie,il est accueilli par le Protestantisme et la philosophie : La Croisée des chemins PDF mots du maire de Nouméa :  Que venez-vous faire ici ?


Dans dix ans il n’y aura plus de Kanaks . S’attachant à lutter contre ce génocide lent, il combat l’alcoolisme qui ravage le peuple kanak. Il traduit le Nouveau Testament en langue houaïlou avec l’aide de ses premiers étudiants. Les missionnaires sont nécessairement compétents, ou le deviennent, en charpenterie, maçonnerie, agronomie, élevage, médecine, obstétrique, et bien sûr en éducation, en catéchèse Le pasteur s’astreint à de très nombreuses visites à l’extérieur, pour suivre l’action des natas, comprendre le monde kanak, régler les problèmes. La conversion au christianisme protestant est l’objectif, mais Leenhardt constate surtout des  adhésions de groupes ou d’individus , en réponse à un  besoin de réagir contre le souffle mortel de la civilisation . On nous a montré un peuple s’élançant dans les bras d’un bon Jésus, mais je ne trouve guère que le fier canaque de l’Insurrection qui, vaincu, préfère ne pas avoir d’enfants que de les voir exploités par les « blancs ».

Il joue un rôle difficile et ambigu pendant la guerre 1914-1918. L’arrêt du recrutement en 1916 est bienvenu. En septembre 1920, chez son beau-père André-Michel, Leenhardt fait la connaissance de Lucien Lévy-Bruhl. Il fréquente les milieux de l’anthropologie et de l’ethnologie, rencontre Marcel Mauss, Paul Rivet. Il revient en Nouvelle-Calédonie, en 1925-1926, pour vingt-trois mois, sans être lié à Do Neva, repris par le pasteur Paul Pasteur, et se concentre sur l’ethnologie, les relevés généalogiques, la religion traditionnelle, puis rentre en métropole en 1927. Les tensions sont fortes également dans la grande famille du protestantisme français : un certain nombre de choix de Leenhardt sont remis en cause, dont la séparation du travail de pastorat et de missionnariat.