Le nu féminin PDF

Andes centrales du Pérou, à une altitude supérieure à 4 000 mètres au-dessus du niveau le nu féminin PDF la mer. Des restes de maca ont été identifiés dans une grotte préhistorique de la région.


Vers 1980, sa culture était réduite à une dizaine d’hectares. Dans les années 1990, le président péruvien Alberto Fujimori en voyage au Japon parle de cette plante dans un de ses discours. Des commandes importantes arrivent alors du Japon et la commercialisation internationale commence. Ce tubercule est l’une des très rares plantes à pouvoir survivre dans les conditions climatiques extrêmes qui sévissent sur les hauts plateaux des Andes : soleil implacable et températures élevées le jour, gel intense la nuit, vents violents et soutenus qui dessèchent la plupart des végétaux et causent une importante érosion des sols, créant de ce fait des conditions semi-désertiques. Les terres vierges, espaces de la steppe de la puna n’ayant jamais été cultivées auparavant, donnent les meilleures cultures. Lepidium meyenii existe encore à l’état sauvage dans les Andes, à l’étage de la puna, où elle porte le nom de  chichicara  en quechua et de  januckara  en aymara.

La partie aérienne est réduite, mais la racine est très charnue. Cette plante est une espèce en voie de domestication qui retrouve rapidement ses caractéristiques sauvages lorsqu’elle est à l’abandon. La culture sur la même parcelle année après année à l’aide d’engrais chimiques donne un goût amer au tubercule et le rend véreux. Au Pérou, ce tubercule est transformé de plusieurs façons : cru, cuit ou séché. Avec cette plante, les Péruviens préparent des biscuits, des gâteaux, des chips, et des boissons. Le Lepidium meyenii n’est pas un médicament, mais peut être commercialisé comme complément alimentaire.