Le droit à la santé des personnes handicapées mentales et psychiques PDF

Tout savoir sur les mythes et les réalités de la santé mentale. Des idées reçues aux chiffres des dernières études. Les le droit à la santé des personnes handicapées mentales et psychiques PDF reçues constituent la bibliothèque de nos schémas de pensées. Pas toujours fausses mais jamais éprouvées, elles permettent de classer nos pensées.


Rompre avec les traditionnelles déclarations incantatoires sur les droits des personnes handicapées pour aborder les conditions indispensables à la reconnaissance authentique d’une existence vivante, permettant de construire son propre cheminement. Contribuer à combler le fossé entre les droits formels et leur application concrète en matière de santé.

Telle est l’ambition de cet ouvrage, qui réunit des textes émanant de psychologues, juristes, médecins, directeurs d’établissement, formateurs… Ils ouvrent quelques voies utiles à la compréhension de problématiques complexes et des pistes stimulantes pour les pratiques, qu’elles relèvent de la clinique, de la formation ou de la politique sociale.

POUR EN SAVOIR PLUS
consultez des extraits de cet ouvrage sur
www.editions.ensp.fr

Raymond Ceccotto dirige une association gestionnaire d’établissements spécialisés au Grand-Duché de Luxembourg.

Gisèle Fiche a dirigé le département Recherches, études, développement du Centre national de formation et d’études de la Protection judiciaire de la jeunesse de 1995 à 2006.

Hélène Maçon dirige l’institut régional du travail social de Lorraine.

Gérard Zribi est directeur général d’une association gestionnaire d’établis­sements spécialisés en région parisienne.

Avec les contributions de : Bernard Azéma, Laurent Bizzarri, Thierry Brestovansky, Anne Dasnoy-Sumell, Marc Derouaux, Evelyne Friedel, Danielle Garcia, Mylène Garo, Anne-Françoise Genotte, Sébastien Hay, Arthur Limbach-Reich, Jean Poitevin, Jean-Tristan Richard, Catherine Taglione.

Les idées reçues sont construites et transmises par l’environnement familial, social, culturel et l’histoire de chaque individu. Elles peuvent être positives ou négatives. Une idée reçue est d’autant plus acceptée et adoptée par chacun qu’elle convient à notre système de pensée, reste conforme à nos dispositions et nous offre une réponse simple à des questions complexes. Elle répond à une stimulation émotionnelle et non intellectuelle. Le domaine de la psychiatrie et de la santé mentale inspire de nombreuses idées reçues, de nombreux mythes, qu’il convient de confronter à la réalité. 1,4 million de personnes sont suivies par les services de psychiatrie publique en France. Idée reçue : Maladie mentale, handicap mental, retard mental, déficience mentale : c’est la même chose.