Leçons de photographie érotique : Equipement, prise de vue, retouche PDF

Avec le développement d’Internet et du WEB 2. leçons de photographie érotique : Equipement, prise de vue, retouche PDF, les usages des TIC se sont développés et la grande majorité des citoyens des pays industrialisés les utilise pour accéder à l’information.


Bénéficiez des conseils d’un photographe professionnel spécialisé dans le charme, le fétichisme et l’érotisme. Michel Lévy vous fait partager ses secrets de fabrication, depuis le choix du matériel, jusqu’au traitement des images, à travers ses leçons de photographie érotique. Apprenez à composer, éclairer, modifier vos images, initiez-vous au maquillage et au choix des accessoires, à la direction de vos modèles, que ceux-ci soient votre amie votre femme ou un modèle professionnel.

Au fil des pages, affinez votre technique, et dépassez le stade du déclenchement instinctif. L’auteur met à votre disposition ses 30 années d’expérience photographique dans le domaine, pour vous faire progresser rapidement et simplement.

Que vous soyez simple curieux, photographe amateur ou professionnel de l’image cherchant à explorer de nouveaux horizons, ce livre est fait pour vous. Vous y trouverez de façon claire et précise, toutes les réponses à vos questions, même les plus secrètes.

Vous pourrez encore mettre à profit les leçons de la première partie du livre en vous inspirant d’un large portfolio qui conclut l’ouvrage, dans lequel l’auteur vous livre quelques-unes de ses plus belles réalisations.

Miche Lévy photographie les femmes depuis 1981. Dès 1986, ses images sont éditées sous la forme de posters et de cartes postales, ses photos paraissent régulièrement dans les magazines spécialisés en France et à l’étranger (Allemagne, Danemark, Japon, États-Unis). Il est l’auteur depuis 2004 de nombreux livres sur la photographie numérique. Il accueille ses clientes dans son studio de prise de vue près de Caen, en Normandie, où il s’est spécialisé dans le domaine de la Photo Boudoir.

La filière nécessite de plus en plus de compétences en communication, marketing et vente, la technique n’étant qu’un support de la communication et d’organisation. Les usages des TIC s’étendent, surtout dans les pays développés, au risque d’accentuer localement la fracture numérique et sociale ainsi que le fossé entre les générations. L’expression  technologies de l’information et de la communication  transcrit une locution anglaise utilisée dans diverses instances internationales qui correspond à peu près au domaine de la télématique. Les technologies de l’information et de la communication sont des outils de support au traitement de l’information et à la communication, le traitement de l’information et la communication de l’information restant l’objectif, et la technologie, le moyen.

Mais cette définition se limite à la convergence de l’informatique et des télécommunications en vue de communiquer et ne tient pas compte de l’impact de la convergence numérique dans les multimédias et l’audiovisuel. Ensemble des technologies issues de la convergence de l’informatique et des techniques évoluées du multimédia et des télécommunications, qui ont permis l’émergence de moyens de communication plus efficaces, en améliorant le traitement, la mise en mémoire, la diffusion et l’échange de l’information . La diffusion rapide des accès à l’Internet à haut débit a permis une explosion des usages des services audiovisuels qui prennent une importance accrue dans le concept des TIC, non seulement au niveau de la communication, mais aussi au niveau de la gestion des informations et des connaissances et au niveau de leur diffusion. Cette extension du concept des TIC est à l’origine de nombreux débats en raison de l’importance de son impact sur la société.

1990 et au début des années 2000 pour caractériser certaines technologies dites  nouvelles . La qualification de  nouvelles  est ambigüe, car le périmètre des technologies dites nouvelles n’est pas précisé et varie d’une source à l’autre. En raison de l’évolution rapide des technologies et du marché, des innovations déclarées  nouvelles  se retrouvent obsolètes une décennie plus tard. Parfois il s’agit de distinguer les technologies basées sur l’Internet par opposition aux télécommunications traditionnelles. Parfois, les NTIC incluent aussi la téléphonie mobile, mais les premières technologies mobiles qui ont plus de trois décennies peuvent-elles être qualifiées de  nouvelles  ? Cela montre qu’il n’est pas utile d’établir des catégories rigides pour distinguer ce qui est nouveau de ce qui ne l’est pas.