La vie du droit PDF

Les limites de la vie privée ainsi que ce qui est considéré comme privé diffèrent selon les groupes, les cultures et les individus, selon les coutumes et les traditions bien qu’il existe toujours un certain tronc commun. La vie la vie du droit PDF peut parfois s’apparenter à l’anonymat et à la volonté de rester hors de la vie publique. Quand quelque chose est dit  privé  pour une personne, cela signifie que généralement qu’à cette chose sont rattachés des sentiments spéciaux et personnels. Dans beaucoup de pays, il existe des lois qui sanctionnent les invasions dans la vie privée par le gouvernement, les corporations ou les individus.


A partir du droit de la famille dans les régions méridionales – anciens pays de droit écrit -,l’auteur a cherché à saisir la vie du droit : pour cela il fallait retrouver les usages de la pratique derrière la façade normative et, du XIIIe siècle au Code civil de 1804 et même au-delà, les archives notariales fournissent la documentation primordiale.
Ces recherches dépassent l’intérêt purement historique de la connaissance de l’ancien droit. Pour comprendre, voire conjurer, la crise actuelle de notre système juridique d’esprit très légaliste, on se tourne de plus en plus vers la philosophie et la sociologie. Or le présent s’analyse aussi dans le passé et l’histoire telle qu’elle est comprise dans ce livre rejoint directement l’une des préoccupations majeures des juristes de notre Temps.

Ces lois peuvent parfois même se trouver dans la Constitution. La vie privée est également une notion impliquant celle de  respect de la vie privée  qui fait partie des notions plus générales de propriété privée et de bonnes mœurs. 8 de la Convention européenne des droits de l’homme et à l’article 17 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques. La notion de vie privée suppose les notions de liberté de conscience et de propriété privée et s’oppose à celle d’état civil. Par exemple, si le fait d’avoir un amant ou une maîtresse relève de la vie privée, celui d’avoir des enfants relève de l’état civil.

Le concept de vie privée a également des origines philosophiques assez anciennes. Combinées aux évolutions sociologiques qui les accompagneront, ces idées feront leur chemin jusqu’à trouver leur place dans des textes légaux majeurs, telles que les constitutions et les traités internationaux. Un facteur majeur qui accentuera la pertinence du concept est bien entendu l’évolution des techniques : l’apparition de la photographie, la presse, et plus tard, le développement des réseaux informatiques et des moyens de communication. Ces différents concepts trouvent leur justification juridique dans des concepts variés tels que le droit de propriété, le droit d’auteur, etc. Les droits protégés sont énoncés par la Convention dans son titre I et ses Protocoles 1, 4, 6 et 7.