La Revue littéraire, N° 26, Mai 2006 : PDF

Il a publié vingt livres qui ont attiré l’attention de personnalités comme Claude Lévi-Strauss ou Guy Debord. Nombre d’entre eux ont été traduits en de nombreuses langues, notamment en espagnol, italien, portugais, grec, japonais, thaï, la Revue littéraire, N° 26, Mai 2006 : PDF, russe, hongrois, coréen, polonais, chinois.


Une adaptation de son livre Tout, tout de suite réalisée par Richard Berry est sortie sur les écrans en 2016. Né d’un père juif algérien et d’une mère catholique bretonne, il vit en Algérie jusqu’à l’indépendance, en 1962. Petit, il écrit sur la Remington de son père pour échapper à la folie de sa mère. Paris VII, qu’il qualifie de  repaire structuralo-maoïste , il y adopte une attitude de dandy, vêtu de tweed avec un parapluie vert, histoire de provoquer ses  compagnons de galère . Il partage actuellement sa vie entre la rédaction de ses livres et de nombreux voyages de recherche. Siam, Paris, Éditions du Seuil, 1982.

La Dérive des continents, Paris, Éditions du Seuil, 1984. Je t’aime, je te tue, Paris, Éditions du Seuil, 1985. Comédie obscène d’une nuit d’été parisienne, Paris, Éditions du Seuil, 1986. Le Souverain poncif, Paris, Éditions Balland, 1987. Pour la plus grande gloire de Dieu, Paris, Éditions du Seuil, 1993. Lu : roman historique d’inspiration marxiste-léniniste, Paris, Éditions du Seuil, 1997. Rue du Japon, Paris, Paris, Éditions du Seuil, 1999.

Solitudes, Paris, Éditions du Seuil, 2000. Essaouira, Paris, Éditions du Chêne, 2001. Une fenêtre ouverte sur la mer, Paris, Éditions du Seuil, 2002. L’Aveu de toi à moi, Paris, Fayard, 396 p. Ouvrage collectif, In situs, contribution de Morgan Sportès, Gruppen éditions, 2013.

4, Hiver 2012, longue interview de Morgan Sportes. Launet,  Maoschisme , Libération, 13 mai 2008. Ce dont ont témoigné tardivement deux articles de Benoit Duteurtre et Frédéric Beigbeder, respectivement dans le Figaro et le Figaro magazine. Jean-Luc Douin,  Morgan Sportès : ‘même les historiens font de la fiction’ , Le Monde des livres, 12 mars 2010, p. Guy Debord, Correspondance, volume 7, Fayard, 2008. Les lettres de Guy Debord à Morgan Sportès sont réunies dans ce volume.

Christophe Bourseiller, Vie et mort de Guy Debord, 2002. Critique par Christophe Donner,  En plein cœur , Le Monde 2, no 214, semaine du 22 au 28 mars 2008, p. Tout, tout de suite »: Morgan Sportès dissèque le Gang des barbares , l’Express. Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 12 novembre 2018 à 17:42. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Auguste Maquet, l’un des  nègres  d’Alexandre Dumas père. Un  nègre  littéraire ou prête-plume est l’auteur sous-traitant anonyme d’un texte signé par une autre personne, souvent célèbre. Le Robert donne, quant à lui, 1757 pour la première occurrence de ce sens, sans indiquer chez quel auteur ou dans quelle œuvre.

Il se dit, en langage d’atelier, d’un auxiliaire qu’on emploie pour préparer un travail, pour en exécuter la partie en quelque sorte mécanique. Henri Guaino, collaborateurs de Nicolas Sarkozy. Ce terme est resté utilisé par les canadiens francophones. Certains préfèrent des euphémismes comme  collaborateur  ou  documentaliste . Certains utilisent le mot logographe terme utilisé en Grèce pour celui qui rédigeait des plaidoiries pour autrui.

Par définition, les nègres littéraires sont des écrivains fantômes, mais la rumeur en prête à beaucoup d’auteurs célèbres et les spécialistes cherchent à les démontrer. Le cas le plus célèbre est cependant Alexandre Dumas père et Auguste Maquet, le plus connu de ses nègres. Ce dernier rédigeait une première mouture à partir de ses recherches historiques, puis celle-ci était réécrite par Alexandre Dumas qui ajoutait son style romanesque. Certaines parties ont été cependant reprises sans aucune modification.

Eugène de Mirecourt est également resté célèbre pour ses démêlés avec Dumas. Cie, le fait que l’œuvre de Dumas était écrite par d’autres. Apollinaire lui-même aura été exploité comme nègre littéraire pour écrire le feuilleton Que faire ? Le Matin, engagé par l’avocat Esnard qui refusa de le payer. On cite bien d’autres nègres littéraires devenus eux-mêmes célèbres, comme Octave Mirbeau au début de sa carrière, ou H. Lovecraft, qui a prêté sa plume à diverses œuvres de science-fiction. Le général de Gaulle avait lui-même, alors qu’il était à l’état-major du maréchal Pétain, rédigé sur sa demande ce qui deviendra La France et son armée.

Lassé d’attendre, de Gaulle fit publier le livre en le signant de son nom et se brouilla avec le maréchal Pétain, malgré l’avant-propos où il lui rend hommage. C’est également le cas pour ceux qui utilisent le travail de recherche effectué sous leur direction pour des mémoires ou des thèses et qui s’approprient ce travail sans toujours mentionner son origine. Des révélations apparaissent d’ailleurs régulièrement avec des aveux qui lèvent une partie du secret comme avec Dan Franck ou Patrick Rambaud. Cette pratique qui existait depuis longtemps dans la médecine universitaire, ne risquait pas de porter atteinte à l’intégrité de la recherche médicale. Par ailleurs, les dernières années ont vu apparaître des professionnels qui se déclinent sous le vocable  d’écrivains privés  ou  d’artisans rédacteurs  et qui proposent leurs services au grand public.