La Question musulmane en France PDF

Justice, de ses institutions et de ses professions judiciaires, en menant une double activité : démarche historique et mise en place de ressources documentaires. Etat des sources conservées aux Archives Nationales, site de Fontainebleau. L’islam est aujourd’hui la deuxième religion en France après la Question musulmane en France PDF christianisme.


La Question musulmane en France développe un certain nombre de points qui sont le signe d’une évolution récente de l’islam à l’intérieur de nos frontières européennes.
Les évolutions géopolitiques du monde musulman, les échos de l’affrontement entre Israël et le Hamas bouleversent en effet en profondeur la réalité de l’islam dans notre société. Marqué par l’affirmation de deux hégémonies,  marocaine et turque,  sur nos propres communautés, l’islam traditionnel tend à être décrédibilisé depuis l’apparition d’un islam combattant, voire terroriste,  apparu depuis l’affaire Merah  et surtout depuis la guerre en Syrie. Celle-ci a suscité de nombreuses vocations djihadistes au cœur même de notre pays.
Quel est le rôle des imams, quelle place pour les mosquées dans la cité, pour les écoles coraniques, quelle est l’influence d’Internet dans cette évolution?  Voici quelques-unes des  interrogations, parmi de nombreuses autres, que soulève ici  Bernard Godard. Il analyse également en profondeur les arrière-plans de l’islamophobie et la guerre des cultures que ces questions génèrent au cœur de notre société.

Bernard Godard est un ancien fonctionnaire du ministère de l’Intérieur. De 1997 à 2014, il a été un acteur important des politiques publiques liées à l’islam en France. Titulaire d’un master 2 de sociologie des religions et d’un diplôme de l’Inalco, il est le co-auteur de plusieurs ouvrages sur l’islam et le monde arabo-musulman.

Essentiellement issues de l’immigration connue par la France à partir des années 1960, les populations musulmanes sont aujourd’hui souvent de deuxième, de troisième voire de quatrième génération. En l’absence de recensements officiels portant sur la religion, il est assez difficile de chiffrer avec précision le nombre de musulmans en France. La vaste majorité des musulmans de France est sunnite. Article détaillé : Histoire de l’islam en France. Montpellier au cours du XIIe siècle. En 1536, l’alliance franco-ottomane qui durera jusqu’à la campagne d’Égypte en 1798, tente de mettre fin au corso des barbaresques.

Les razzias des barbaresques seront définitivement arrêtées après la prise française d’Alger en 1830. République française, et notamment d’un département de plein exercice avec l’Algérie, faisant de l’islam la seconde religion de France. Pendant la Première Guerre mondiale, 132 000 migrants Nord-Africains viennent travailler en France métropolitaine, et d’autres sont enrôlés dans l’armée. La grande mosquée de Paris est inaugurée en 1926, afin d’offrir un lieu de culte aux musulmans de Paris, de plus en plus nombreux. Par principe, la République française s’interdit de poser la question de l’appartenance religieuse dans les recensements légaux, qui sont obligatoires. L’INSEE et l’INED coréalisent notamment une étude intitulée  La pratique religieuse influence-t-elle les comportements familiaux ?