La maison Goupil et l’Italie : Le succès des peintres italiens à Paris au temps de l’impressionnisme PDF

La maison Goupil et l’Italie : Le succès des peintres italiens à Paris au temps de l’impressionnisme PDF Rodin fotografato da Nadar nel 1891. Auguste Rodin photographié par Nadar en 1891.


Le catalogue présente, pour la première fois réunies, les oeuvres des artistes italiens de la seconde moitié du XIXe siècle qui travaillèrent pour la célèbre galerie Goupil de Paris. De Boldini à De Nittis, de Mancini à Pasini, de Corcos à Sorbi, ce parcours dévoile l’histoire du marché de l’art, du goût et de la collection, raconte les échanges artistiques, culturels et commerciaux entre l’Italie, la France et les Etats-Unis et offre un panorama de l’ampleur de la diffusion et de l’appréciation des oeuvres d’art italiennes grâce à de nouvelles techniques d’impression et de reproduction. Les oeuvres présentées mettent en évidence le rayonnement et la portée de ces artistes italiens partenaires du succès d’une galerie qui par son esprit pionnier exposa, vendit et surtout développa les arts, instaura et diffusa sur une échelle internationale un goût nouveau pour la collection, dont les effets perdureront bien au-delà du nouveau siècle en devenir.

Héritier des siècles d’humanisme, l’art réaliste de Rodin est un aboutissement, croisement de romantisme et d’impressionnisme dont la sculpture est modelée par la lutte entre la forme et la lumière. Il fut le compagnon, une partie de sa vie, de la sculptrice Camille Claudel. Par sa capacité de travail et d’organisation, Rodin laisse une œuvre hors norme. Son père, Jean-Baptiste, né à Yvetot en 1803, s’est installé à Paris en 1830 comme garçon de bureau à la préfecture de police. 1832 à Paris, où Marie épouse Jean-Baptiste en 1836.

Rodin en 1905, par Gertrude Käsebier. Rodin photographié par Dornac en 1898. En partie à cause de sa forte myopie non détectée, il mène des études médiocres, et il gardera longtemps le handicap d’une faible maîtrise du français. En 1855, il découvre la sculpture avec Antoine-Louis Barye, puis Albert-Ernest Carrier-Belleuse.