La maison communicante : Réussir son installation domotique et multimédia PDF

Cette page la maison communicante : Réussir son installation domotique et multimédia PDF en semi-protection longue. La domotique utilise des TIC qui peuvent être très consommatrices d’énergie et de matières rares ou précieuses. Les nouvelles normes de construction imposent une meilleure gestion de l’énergie. La domotique peut – par défaut, ou sur commande – conditionner l’éclairage et le chauffage d’une pièce, ou la mise en route de certains appareils à la présence ou non d’un occupant.


Que vous souhaitiez centraliser vos commandes d’éclairage, de chauffage ou de sécurité, piloter vos appareils électroménagers, gérer votre maison à distance par Internet, ou interconnecter ordinateurs, InternetBox, webcams, téléviseurs, chaînes hi-fi et vidéophones : cet ouvrage vous donne les clés pour réussir votre projet domotique et multimédia. Cette deuxième édition met l’accent sur les dernières innovations technologiques proposées par les fabricants et montre comment mettre en œuvre des solutions efficaces pour optimiser vos consommations d’énergie. La méthodologie de conduite de projet proposée est illustrée par un exemple d’installation d’une qualité exceptionnelle : la réhabilitation de la Maison A et du Studio B, dans le XlVe arrondissement de Paris, dont toutes les étapes sont détaillées et chiffrées. A la fois ouvrage de référence et guide pratique, ce livre vise à aider tous les acteurs d’un projet de construction ou de rénovation, qu’il s’agisse de l’architecte, de l’utilisateur final, de l’installateur ou du consultant, à parler un même langage et à œuvrer ensemble à la réussite du projet.

Avec le temps, la domotique tend à sortir de la maison. En effet, pour des projets dans le neuf, dans la majorité des cas, le chantier est pris en charge par l’électricien dont le métier est, traditionnellement, la mise en place d’un circuit filaire. Par ailleurs, le coût d’évolution est plus élevé, des travaux importants pouvant être nécessaire pour compléter le réseau. Utilisée dans le neuf ou en rénovation, elle permet de s’affranchir des contraintes d’installation électrique. Cette solution est donc particulièrement économique dans les projets de rénovation.

Ces solutions sans-fil utilisent une box qui communique par ondes avec les équipements de la maison. L’absence de réseau filaire nécessite de rendre les équipements compatibles avec la radio. La domotique est basée sur la mise en réseau par une  centrale de commande  des différents appareils électriques de la maison. Le pilotage à distance : Il permet de faire face quasiment en temps réel à des situations particulières. Le propriétaire peut laisser le livreur accéder au garage afin que le colis y soit déposé, et communiquer avec lui. Par ailleurs, l’usager peut programmer certains fonctions de la maison domotisée grâce à cette interface qui est reliée aux appareils connectés. Par infrarouge : RC5 Philips, SIRCS Sony, IrDA, etc.

Konnex ou KNX , X2D DELTA DORE, WATTLET, etc. Il est couplé avec des détecteurs de vibrations. L’ensemble des contacts est alimenté par un courant de faible intensité. Avec la domotique, il est possible d’utiliser ou piloter différents médias simultanément et à tout endroit de la maison : musique, images, vidéo, etc. La diffusion sonore permet d’envoyer de la musique dans la maison depuis un téléphone, une chaîne hi-fi ou un PC. Par exemple, si depuis la cuisine on désire une recette, il suffit de faire la recherche sur Internet à partir du poste de télévision. Les différentes applications décrites plus haut sont, pour la plupart d’entre elles, des prototypes à l’étude qui nécessitent encore de nombreuses mises au point pour être suffisamment fiables.

La domotique peut permettre la gestion et le contrôle d’arrosage via Internet : un programmateur d’arrosage intégrant un pico serveur de pages web dédiées permet de gérer et de contrôler l’arrosage à distance via Internet est un exemple. Ces robots domestiques prennent parfois forme humaine et peuvent se déplacer en évitant tous les obstacles. Ces machines sont actuellement limitées par des exigences de sécurité. Internet par le Wi-Fi pour aller y chercher de l’information et la retransmettre grâce à sa voix féminine ou surveiller la maison. En permettant la recherche constante d’une meilleure autonomie et la prévention des exclusions, la compensation des handicaps s’inscrit dans un double cadre législatif qui rénove l’action sociale et médico-sociale en faveur des personnes en situation de handicap. 1946 :  La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité.

La politique de compensation des handicaps comporte notamment la mise en œuvre d’action d’amélioration du cadre de vie prenant en compte tous les environnements, produits et services destinés aux personnes handicapées et mettant en œuvre des règles de conception conçues pour s’appliquer universellement. Une interface entre l’utilisateur et le système domotique : appelée plus communément contrôle d’environnement, elle permet à la personne de contrôler son environnement, en sélectionnant et activant les éléments à contrôler. Cette interface peut être fixe, mobile ou mise sur un fauteuil roulant. Historiquement, ce concept est une évolution du terme  domotique .

Le terme anglais est home automation. Ce sujet peut être vu comme une application de l’internet des objets au domaine de l’habitat. Le domaine du bâtiment est un prolongement naturel, ce qu’on appelle l’immotique : gestion technique de bâtiment. L’utilisation d’un terme nouveau s’explique aussi par la connotation du terme domotique qui n’est pas très positive en français. Les technologies internet sont aujourd’hui largement connues et maîtrisées pour mettre en place des usages innombrables dont quelques-uns sont listés ci-après, même si la diffusion de ces technologies est encore faible en 2012. Toutes les dénominations impliquent des biais de représentation.