La biche au bois PDF

Héraclès et la capture de la biche de La biche au bois PDF, amphore attique à figures noires, v. Aux dires de Callimaque de Cyrène, cinq biches rapides, de la stature d’un taureau, paissaient sur les bords du fleuve thessalien Anauros, au pied du mont Parrhasion. Artémis les pourchassa, et en captura quatre qu’elle attela à son quadrige.


Il était une fois une reine fort belle, tendrement aimée du roi son époux. Son bonheur eut été parfait si elle avait eu un enfant…

La cinquième s’échappa en traversant le Céladon jusqu’à la colline de Cérynie. Suivant le désir d’Eurysthée, Héraclès poursuivit l’animal toute une année, sans l’atteindre. La biche finit cependant par s’épuiser, et se réfugia sur le mont Artémission. D’après Pindare, la biche n’est autre que la Pléiade Taygète, qu’Artémis métamorphosa pour la soustraire aux avances de Zeus.

La version contradictoire et isolée d’Euripide raconte que la biche, de taille gigantesque, vivait dans les bois d’Œnoé, en Argolide et ravageait les récoltes. Héraclès la tua et consacra les bois de l’animal dans le temple d’Artémis Œnoatis afin de se réconcilier avec la déesse. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 2 décembre 2018 à 19:44. Le chevreuil mâle est appelé brocard.

Lui seul porte des bois, mais il les perd à l’automne. La femelle du chevreuil est la chevrette. Capreolus capreolus, le chevreuil européen, est l’espèce qui vit en Europe et en Asie Mineure. Capreolus pygargus, le chevreuil d’Asie ou chevreuil de Sibérie, vit de l’est de la Russie d’Europe jusqu’à l’Extrême-Orient. En français canadien, le mot chevreuil peut désigner aussi le cerf de Virginie. On distingue un reste de la serviette à la base du cou.

Pelage : celui du faon est tacheté durant deux mois, les taches étant alignées contrairement à celles du faon de cerf. En hiver, certains chevreuils ont la base du cou ornée d’une ou deux taches claires, dites serviette. Dimorphisme sexuel : le brocard a un corps plus trapézoïdal, au centre de gravité porté vers l’avant. Hormis en novembre-décembre, ses refaits et ses bois le distinguent de la femelle.

La répartition actuelle du chevreuil diffère probablement de son écopotentialité. Le chevreuil est présent en Europe et en Asie où il peut atteindre 20 à 30 têtes pour 100 hectares, avec risques fréquents de déséquilibres sylvo-cynégétiques. Il vit dans des milieux variés : bois, forêts de feuillus ou de conifères, bosquets à végétation herbacée variée ou clairières. Les taillis sous futaie avec espaces dégagés lui sont favorables. En présence de grands prédateurs, il est probable que cette variation serait plus importante. Il broute des herbages et abroutit des bourgeons, feuilles et jeunes branches d’arbres. Néanmoins, depuis quelques décennies, les chevreuils ont modifié leurs comportements et se font nombreux et fréquents dans les champs où ils profitent notamment des cultures d’hiver et de printemps.

Il semble, par ailleurs, qu’il se soit adapté à ses nouveaux milieux et accepte toutes les nourritures. Les faons étant élevés dans les prés de fauche et les champs céréaliers n’ont guère d’autres choix nutritionnels et doivent s’adapter. Depuis les plans de chasse et l’agrainage qui l’ont beaucoup favorisé, et en l’absence de prédateurs naturels, le chevreuil est devenu le mammifère herbivore sauvage le plus commun en forêt, dans de nombreux pays de l’hémisphère nord. Ses populations sont donc difficiles à dénombrer, d’autant qu’il est essentiellement forestier. Les chevreuils ont une morphologie adaptée à la course et aux bonds. Ils ont une musculature sèche, concentrée près du corps avec de longues pattes fines et légères. Leurs sabots frêles sont serrés et très pointus, idéals pour la course.