L’université peut-elle vraiment former les enseignants ? : Quelles tensions ? Quelles modalités ? Quelles conditions ? PDF

Philippe Meirieu : journée d’étude le 10 janvier 2015 à l’université LUMIERE-Lyon 2 – voir l’enregistrement vidéo intégral. MAI 68 – MAI 2018 : Un extrait du film de Maurice Clavel « Le soulèvement de la vie » qui n’a rien perdu de son actualité Ce film a été diffusé lors d’un numéro mémorable de l’émission « L’université peut-elle vraiment former les enseignants ? : Quelles tensions ? Quelles modalités ? Quelles conditions ? PDF armes égales » qui opposait Maurice Clavel et Jean-Michel Royer.


Dans la plupart des pays, la formation des enseignants s’inscrit dans un double mouvement de multiplication des stages de terrain et d’exécution d’une commande confiée à l’université. À elle de prendre la responsabilité de cette formation tout en faisant les apports scientifiques indispensables. Par l’augmentation de la proportion d’expérience de terrain, on vise une professionnalisation accrue de la formation. De plus, l’intensification de la formation universitaire (ou plutôt l’élévation du niveau universitaire) est considérée comme indispensable pour assurer la maîtrise des savoirs à enseigner et des savoirs pour enseigner. Dans le cadre des universités qui ont réalisé cette intégration depuis des décennies et de celles qui le font ou vont le faire, nous commençons par dresser un bilan critique des efforts nécessaires pour former des enseignants efficaces et professionnels, c’est-à-dire réflexifs et critiques. Nous étudions les transformations de l’université nécessitées par la prise en charge de la formation des enseignants et les questions encore non résolues de ce chantier ouvert depuis une trentaine d’années.
Pour accueillir et organiser des formations professionnelles, l’université traditionnellement vouée à l’accroissement des savoirs et à leur diffusion se voit contrainte de résoudre de nombreux problèmes. Elle a su mettre en place des solutions mais elles dressent parfois de nouveaux obstacles dans la diffusion des savoirs professionnels. Le recours à l’université se justifie quand elle sort de cette crise en s’appuyant sur ses qualités propres, à commencer par la proximité de la recherche et de l’enseignement. D’où les réponses historiques, organisationnelles, formatives et heuristiques que cet ouvrage collectif apporte à ces questions.

Richard Etienne
Professeur de sciences de l’éducation à l’Université Paul Valéry Montpellier 3 – Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Didactique, Éducation, Formation (URDEF).

Marguerite Altet
Professeur de sciences de l’éducation à l’Université de Nantes, responsable de l’Axe du Centre de recherches en éducation de Nantes (CREN) sur l’analyse des pratiques enseignantes et la formation des enseignants et responsable du réseau international OpEN (Observation des pratiques enseignantes).

Claude Lessard
Professeur titulaire au Département d’administration et des fondements de l’éducation à l’Université de Montréal et titulaire de la chaire de recherche du Canada portant sur le personnel et les métiers de l’éducation.

Léopold Paquay
Professeur à la Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’Université catholique de Louvain. Responsable de l’unité de recherche sur l’analyse des systèmes et des pratiques de formation et d’enseignement, il coordonne le Croupe de recherche interdisciplinaire en formation des enseignants et en didactique.

Philippe Perrenoud
Sociologue, professeur à l’Université de Genève dans le domaine «Institutions scolaires et pratiques pédagogiques», il est coresponsable du Laboratoire Innovation, Formation, Education (LIFE).

Che cosa ha insegnato il ’68? Che cosa abbiamo insegnato dopo il ’68? Diaporama de ma conférence sur « Que peut la pédagogie face aux défis d’aujourd’hui? Dictionnaire de pédagogie et d’instruction primaire, publié sous la direction de Ferdinand Buisson en 1882 et qui a accompagné la construction de « l’Ecole de la République » un texte qui déjoue toutes les illusions rétrospectives et nous interroge encore aujord’hui pour nous aider à penser les questions essentielles de notre éducation et de notre Ecole.

Mon hommage paru dans LE CAFE PEDAGOGIQUE à l’occasion de son décès. Le portrait d’André de Peretti par Daniel Hameline. Mon texte dans Les Cahiers pédagogiques à l’occasion de ses cent ans. Quel avenir pour l’innovation dans l’Ecole ? Le lien sur le site lemonde.

Mettre l’élève au centre du système » : une maladresse ? La campagne électorale qui bat son plein dévoile la tentation d’une « pédagogie à l’ancienne »  aux échos profondément « identitaires », dans une institution ultralibérale, détectant et dérivant au plus tôt les enfants « inadaptés », encourageant le développement et la création d’écoles sur le principe du « qui se ressemble s’assemble et qui s’assemble exclut ». Que peut l’école face aux bombes ? Autonomie des établissements : de quoi parle-t-on ? Le partenariat : usine à gaz ou véritable levier pour l’action ? 183 – « Le temps des apprentissages : quelles continuités éducatives ? Le savoir et le croire : vers une « pédagogie de la laïcité » ?