L’idée coloniale en France : De 1871 à 1962 PDF

Publication de propagande coloniale de 1898. Les historiens considèrent qu’elle s’est construite progressivement, est née, a été validée et a existé dans des contextes particuliers, que l’on peut particulièrement rattacher aux évolutions l’idée coloniale en France : De 1871 à 1962 PDF la France dans les relations internationales.


Aujourd’hui semble s’ouvrir une nouvelle phase du  » travail de mémoire  » de la France quant à son histoire coloniale, notamment sous l’impact des questions posées par les Français issus des immigrations postcoloniales. Il importe donc de chercher à comprendre ce que fut, pour ses principaux acteurs, le sens de l’aventure coloniale, qu’on ne peut réduire à la seule logique économique impériale. L’idée coloniale a tenu trop de place et pendant trop longtemps dans l’esprit des Français pour que son histoire les laisse aujourd’hui indifférents. Comment s’est développée en France, après 1870, une volonté cohérente d’expansion coloniale ? Comment s’est-elle affirmée ? Autour de quels thèmes la vision impériale française s’est-elle progressivement définie ? A quelles résistances s’est-elle heurtée ? Quelle place le fait et le débat colonial ont-ils eu, en définitive, dans la conscience nationale française ? C’est à ces questions, presque jamais abordées, que Raoul Girardet répond dans ce livre d’histoire des mentalités, des sentiments et des croyances qui est aussi le roman d’une idée.

Napoléon qui se montre homme d’Ancien Régime, s’opposant à l’assimilation révolutionnaire, rétablissant l’esclavage. Articles détaillés : Expédition d’Alger et Conquête de l’Algérie. La prise d’Alger le 4 juillet 1830, ne donna pas l’effet escompté: au contraire, ce succès outre-mer encouragea le régime dans un raidissement autoritaire qui conduisit à la révolution de 1830. Pour la monarchie de Juillet fraîchement installée, Alger constitue un legs plutôt encombrant et onéreux. La conquête de la plus grande Algérie est longue et difficile. Il s’agit de concevoir ce qu’on appellerait un  lien ombilical  entre les deux rives de la Méditerranée, que l’Algérie devienne une partie intégrante de la France. La transition voit aussi le dépérissement du vieux système colonial : les révoltes antillaises revigorées par la nouvelle en 1830 de la révolution de juillet ravivent le débat sur l’abolition de l’esclavage, qui subsistera pourtant jusqu’en 1848.