Légendes de Rapa iti (édition bilingue français/langue de Rapa) PDF

L’île légendes de Rapa iti (édition bilingue français/langue de Rapa) PDF Pâques se trouve à 2 078 kilomètres à l’est de l’île Pitcairn, l’île habitée la plus proche. Cet éloignement lui vaut d’être le lieu habité le plus isolé du monde au même titre que l’archipel Tristan da Cunha.


Ce livre est le fruit d’une collaboration entre deux natifs de l’île de Rapa et un ethnologue. Après une introduction situant historiquement et culturellement l’île, douze légendes – comme les douze forts de l’île – sont relatées, selon les souvenirs et formulations d’un ancien qui les avait entendues dans son enfance. Empreintes de morales associées à une conception du monde et de la place des humains dans celui-ci, ces légendes parlent de la vie quotidienne. Leur version française est suivie d’une transcription en langue de Rapa. Cette dernière, longuement et minutieusement travaillée, constitue une véritable première historique car cette langue, de tradition orale, est méconnue et n’avait à ce jour pas fait l’objet d’une publication. Une contribution pédagogique au patrimoine polynésien.

Elle fut visitée par le premier Européen, le navigateur néerlandais Jakob Roggeveen, le jour de Pâques, le 6 avril 1722, et comptait alors près de 4 000 habitants. Français s’y installèrent après 1864 et l’île devint une possession chilienne en 1888. Depuis 1995, le patrimoine exceptionnel de l’île est protégé et inscrit au Patrimoine mondial par l’UNESCO. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillés, enserrent les zones des vestiges. Pour les autres noms, voir le chapitre sur la culture de l’île.

Articles détaillés : Peuplement de l’Océanie, Langues austronésiennes et Histoire de l’île de Pâques. La date du début du peuplement de l’île par des Polynésiens n’est pas déterminée avec précision. Moaïs dans la carrière de Rano Raraku. Haumaka, ont développé, malgré des ressources assez limitées, une société complexe et bien adaptée à son environnement.