JEUNES DANS LA RESISTANCE PDF

C’est le titre de l’ouvrage de Erwin Panofsky dans lequel l’auteur, en refusant de réduire la perspective linéaire à un simple problème technique ou mathématique, montre que contrairement aux idées reçues, elle ne correspond pas une restitution fidèle de la vision « naturelle » de l’homme mais qu’elle est une construction symbolique de l’espace représenté. Si elle permit une libération des formes en cherchant à objectiver la représentation, elle s’est transformée aussi – dans le même temps et par le rejet de toute interprétation subjective que cette objectivation supposait – en norme, en modèle dont les effets influencent aujourd’hui le fondement même de notre perception visuelle. C’est dans cette dialectique que l’on peut résumer ci-après les grands traits de la perspective. Une des premières JEUNES DANS LA RESISTANCE PDF conceptuelles que l’on peut attribuer à la perspective a été de se débarrasser des valeurs symboliques et religieuses qui structuraient auparavant la peinture.


Pour chacun ce fut un engagement volontaire, tantôt murement réfléchi, tantôt provoqué par un évènement fortuit : on assiste à une rafle, on héberge un prisonnier évadé, un juif. S’appuyant sur de nombreux témoignages vécus, ce livre raconte ce qu’il sont fait et pourquoi. Durant ces années terribles et passionnantes, où presque tout était possible, de jeunes ouvriers, paysans, lycéens, étudiants, ont engagé toutes leurs forces et leur vie même, pour défendre leur patrie et leur liberté. Ils ont imprimé et distribué des tracts et des journaux clandestins, cherché et transmis des renseignements, sillonné les villes et les campagnes comme agents de liaison, organisé des maquis, réalisé des coups de main et des sabotages. Souvent faits prisonniers, ils ont été torturés, déportés, fusillés. Ils ont prouvés que les actes étaient plus utiles que les paroles et ils ont été parmi les meilleurs artisans de la libération de la France.