J’apprends mes premières phrases en anglais, dès 7 ans PDF

L’infographie a de quoi effrayer : une vague rouge, orange et jaune se propage depuis le Japon dans tout l’océan Pacifique, j’apprends mes premières phrases en anglais, dès 7 ans PDF les côtes nord et sud-américaines ainsi que l’Asie du Sud-Est. Selon les sites qui la diffusent, il s’agit de l’eau fortement radioactive qui s’écoule de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, contaminant tant la nappe phréatique de la région que l’ensemble de l’océan.


Un dépliant pédagogique sur les apprentissages fondamentaux

– Des situations simples du quotidien
– Des situations plus complexes sous forme de questions-réponses

La collection « L’école à la carte » :
Des dépliants pédagogiques traitant chacun un point précis et incontournable du programme scolaire dans les matières principales : français, mathématiques, anglais, mais aussi histoire, géographie ou sciences.
Une maquette très visuelle et aérée qui permet une imprégnation rapide de la notion à acquérir.
Un format original et ludique se présentant comme un menu à dérouler, à mi-chemin entre le livre et le poster.

Depuis un mois, ce graphique a été massivement repris, sur les blogs, réseaux sociaux et forums. Fukushima : l’océan Pacifique serait entièrement pollué , titre le site d’information antillais Smx le 17 octobre. Les radiations de Fukushima sont déjà en train de tuer des Nords-Américains , va même jusqu’à affirmer Nodisinfo le 10 octobre. 11 mars 2011, à partir des données enregistrées dans l’océan Pacifique.

Aux extrêmes, les ondes de surface dépassant les 2,4 mètres sont représentées en noir tandis que le jaune indique celles inférieurs à 20 centimètres. Ce détournement ne doit toutefois pas faire oublier que des éléments radioactifs s’échappent bel et bien de la centrale pour finir dans l’océan. Depuis la catastrophe, l’opérateur Tepco est en effet confronté à un problème majeur : celui des eaux radioactives. 300 000 dans des réservoirs et le reste dans les sous-sol de la centrale. Conclusion : le panache de césium 137 émis dans le mois qui a suivi la catastrophe devrait atteindre le nord-ouest de la côte américaine au début de l’année prochaine, mais à des niveaux sans danger pour la santé.