INDUSTRIE 4.0, LA RÉVOLUTION QUI VIENT PDF

Affiche promouvant la Révolution nationale et stigmatisant la Troisième République INDUSTRIE 4.0, LA RÉVOLUTION QUI VIENT PDF proie au capitalisme, au communisme, à l’affairisme, aux juifs et aux francs-maçons. Vachet, publiée par le centre de propagande de la Révolution nationale d’Avignon.


L’industrie 4.0, c’est l’usine du futur : une usine robotisée, connectée et intelligente, alliant les technologies industrielles avec celles du numérique. Un défi et aussi une chance pour nos économies en voie de désindustrialisation !

Loi du 16 août 1940 limitant l’exercice de la médecine. La législation du régime de Vichy se distingue par la rupture avec un certain nombre de principes républicains. 1924 comme avant le 2 août 1914. L’État libéral n’a plus de soutien dans l’esprit public que se partagent les idées nationales et les idées socialistes. Nous échouerons dans notre entreprise si nous croyons qu’il nous suffit de placer nos idées et nos hommes à la tête des institutions de l’État libéral. Au moment le plus cruel de son histoire, la France doit comprendre et accepter la nécessité d’une révolution nationale.

Largement promue par les gouvernements traditionalistes de Vichy de 1940 à 1942, la Révolution nationale n’est plus mise en avant à partir du retour au pouvoir de Pierre Laval, de formation républicaine, en mai 1942. Une affiche qui associe drapeau tricolore, portrait du maréchal et intitulé  Révolution nationale , fut imprimée et diffusée vers la fin décembre 1940, date à laquelle l’imprimeur Le Hénaff, à Saint-Étienne, recevait d’ultimes instructions de retouches. Université, parmi les médecins, les avocats, les cinéastes, les métiers des arts et des spectacles, ou encore dans la banque, le petit commerce, etc. Tous ces milieux ont cependant fourni également à la Résistance de nombreuses recrues, et cela dès juin 1940. Tous ont en commun de penser que la chute de la IIIe République et la disparition de blocages  libéraux  ou  bourgeois  laisse la place à de nouvelles expériences. Le régime de Vichy instaure officiellement un régime corporatiste avec la Charte du travail promulguée en octobre 1941. Les corporations ne remplacent ni les syndicats patronaux, ni les syndicats d’employés qui restent chargés de négocier et de faire appliquer la convention collective et de siéger au conseil des prud’hommes.

Ce plan ne prévoit pas de nationalisation, le rôle de l’État étant de stimuler, orienter et financer l’investissement privé, mais non de le remplacer. C’est-à-dire très précisément ce qui sera fait avec les régions dites régions programmes des années soixante, des régions elles-mêmes très largement reprises de celles fabriquées par le régime de Vichy au titre de sa réorganisation préfectorale de la France. Les réalisations issues du plan de Vichy furent limitées. L’action du régime de Vichy en matière d’organisation du territoire apparaît paradoxale.