Histoire de Nintendo (l’) Vol.1 PDF

Simulateur de vol dynamique 3 axes. Un simulateur de vol est une application au domaine de histoire de Nintendo (l’) Vol.1 PDF’aéronautique, du pilotage des aéronefs en particulier, des techniques de simulation de phénomènes physiques. Les simulateurs de vol sont aussi devenus des jeux vidéo très prisés. Un simulateur de vol est composé de trois parties principales : les dispositifs d’entrée des données, le modèle de vol et les dispositifs de restitution de l’environnement.


NOUVELLE EDITION DISPONIBLE! MISE A JOUR AVEC 16 PAGES SUPPLEMENTAIRES !
Plus de renseignements sur cette mise à jour…

Pour la première fois au monde, plus de 500 jeux de cartes, jeux de société, jouets, jeux électroniques et d’arcade vous sont présentés dans un seul ouvrage !

Bilan de six années de recherches, ce premier volume d’une série de sept tomes vous propose de découvrir un Nintendo oublié, des origines en 1889 jusqu’aux années 1980. 228 pages inédites, remplies avec plus de 2000 photos exclusives, de documents incroyables et d’anecdotes croustillantes.

Présentation de l’ouvrage
Contrairement à Pix’n Love, qui est un « mook » (contraction de « book/magazine), le volume 1 de l’Histoire de Nintendo est un ouvrage luxueux. Non seulement pour son contenu unique au monde et inédit, mais également pour la qualité du papier et des matériaux utilisés.
Ce premier volume d’une série qui comprendra plus de 1400 pages, présente le premier siècle d’existence de Nintendo, aujourd’hui encore très méconnu.
Sur 228 pages, plus de 350 jouets insolites, jeux de cartes anciens et traditionnels, jeux de cartes occidentaux, jeux de société, bornes d’arcades incroyables du début des années 1970 et les premières tentatives de Nintendo dans l’univers des jeux vidéo vous sont dévoilés en détails.

Sommaire de l’ouvrage :
– Historique détaillé et illustré de la firme entre sa fondation (1889) et les Game & Watch (1980) sur plus de 40 pages.
– Présentation de 500 jouets, jeux inédits en 7 chapitres distincts (cartes à jouer, jouets, jeux de société, jouets électroniques, autres produits insolites, Nintendo et l’arcade, les premières consoles/game & watch) sur 180 pages.

Exemple de jouets, jeux présentés.
– Cartes traditionnelles (Hanafuda, Hyakunin Isshu, Karuta)
– Cartes à jouer occidentales (cartes Disney, à licences, cartes en plastiques)
– Ultra Hand
– Ultra Machine
– Paper Model
– People House
– Hip Flip
– Love Tester
– Daiya Game
– Round Game
– Destiny Game
– Elé-conga
– Lefty RX
– Chiritori
– Copilas
– Arcade (EVR system, Laser Clay Shooting, arcade games)
– Série de consoles Color TV Game
– Game & Watch (présentation rapide de 60 modèles)
– Meubles, machines pour barbes à papa, condiments pour riz etc)
– Et beaucoup d’autres encore…

Le modèle de vol représente les équations aérodynamiques et les paramètres de l’aéronef : les simulateurs professionnels utilisent des données réelles qui sont souvent protégées par le secret de défense ou le secret industriel et indisponibles pour les jeux vidéo. Compte tenu de la difficulté du pilotage, on a eu recours assez rapidement à des  entraîneurs  qui étaient des simulateurs très simplifiés où l’apprenti pilote répétait sur des commandes fictives les manœuvres de base. Dès les débuts de l’aviation on a tenté de restituer les effets aérodynamiques des commandes sur un avion simplifié fixé au sol et placé dans le lit du vent. 1929 et connu sous le nom de Link Trainer. Il comportait une cabine posée sur un mouvement électro-pneumatique dont les positions répondaient aux commandes du pilote.

La mise en œuvre de modèles de vol sur calculateurs, analogiques d’abord dès les années 1950 puis numériques, a donné aux simulateurs la possibilité de représenter plus fidèlement le comportement d’un aéronef en vol. Le grand projet Whirlwind du Massachusetts Institute of Technology en 1946 fut de concevoir et mettre au point un calculateur numérique en temps réel nécessaire à un simulateur de vol militaire. Outre la puissance de calcul souvent insuffisante, la restitution visuelle des premiers simulateurs, limitée aux phases de décollage et d’atterrissage, n’était rendue que par le déplacement d’une caméra vidéo survolant mécaniquement une maquette réelle de terrain de grande dimension. Toutefois, l’inventeur ayant créé le premier vrai simulateur de vol s’appelait Edwin Link, un fabricant d’orgues aux États-Unis.