Fatima moins bien notée que Marianne…: L’islam et l’école de la République PDF

François Durpaire est le fils de Jean-Louis Durpaire, inspecteur général de l’Éducation nationale. Il suit une fatima moins bien notée que Marianne…: L’islam et l’école de la République PDF préparatoire littéraire au lycée Carnot de Dijon en 1989, puis au lycée Henri-IV.


Fatima moins bien notée que Marianne pour un devoir équivalent, Issam et Kader plus punis que Mathieu pour un même comportement, des écoles publiques qui concentrent 90 % d’enfants musulmans quand d’autres n’en comptent aucun, des manuels scolaires qui réduisent l’islam à l’islamisme… Il ne s’agit pas là d’impressions jetées en pâture au débat polémique, mais du résultat d’années d’enquêtes et de recherches scientifiques.
Cette réalité a des conséquences. En janvier 2015, les réactions de certains élèves lors de la minute de silence en hommage aux victimes des attentats contre Charlie Hebdo questionnent sur le degré d’adhésion à notre République. Les attaques du 13  novembre 2015 interrogent sur le ressentiment de jeunes radicalisés qui ont fait leur scolarité au sein du système éducatif français.
François Durpaire et Béatrice Mabilon-Bonfils n’en sont pas­restés au simple constat. Ils proposent une « laïcité d’inclusion » en mesure de faire de l’école une arme puissante d’intégration, meilleur rempart contre les haines.

François Durpaire est historien. Il a récemment publié la bande dessinée La Présidente (Les Arènes).
Béatrice Mabilon-Bonfils est sociologue, auteure notamment de La laïcité au risque de l’Autre, avec Geneviève Zoïa, chez le même éditeur.

Depuis 2013, il est maître de conférences en sciences de l’éducation à l’université de Cergy-Pontoise. Il est invité ponctuel de l’émission C dans l’air sur France 5. Pendant la campagne présidentielle française de 2012, le Mouvement soutient la candidature d’Aurélien Tricot, maire-adjoint de Poitiers, pour les primaires à gauche. Communauté Noire, François Durpaire, l’homme qui s’est décrété Noir !

C’est mieux que d’accueillir un noir de naissance, car dans le cas d’espèce, il s’agit d’une démarche volontaire, d’un choix de vie ! François Durpaire et Béatrice Mabilon-Bonfils, Indignons-nous pour notre école ! François Durpaire et Béatrice Mabilon-Bonfils, La fin de l’école. L’ère du savoir-relation, Paris, PUF, 2014. Contribution à Ecole et mutation, de Martine Meskel-Cresta, Jean-François Nordmann etc.