Faruq Hotel: Deux ‘hippies’ en Afghanistan en 1976 PDF

Elle est aussi la capitale de la province de Kaboul, située dans l’Est du pays. Atlas Air flying off faruq Hotel: Deux ‘hippies’ en Afghanistan en 1976 PDF Kabul Airport in 2010.


Voici le récit autobiographique de mon voyage en Afghanistan en 1976.
Il existe peu de récits de cette époque concernant l’Afghanistan.
Un voyage périlleux à la fin duquel je me retrouvais momentanément gérant du Faruq
Hotel à Kabul.

C’était la fin du mouvement hippy, du moins dans les journaux. Mouvement que j’avais
rejoint. Ce qui explique que l’on y parle beaucoup de drogue, cela faisait partie de la route.
De la route, dans ma tête, jusqu’à celle que j’ai parcourue pendant ce voyage-là.
Le Faruq Hotel était notre hotel California.

L’augmentation spectaculaire après 1978 était le résultat d’un afflux de populations venues se mettre à l’abri des combats opposant en province les modjaheddins aux troupes du gouvernement communiste et aux forces soviétiques. Kaboul reflète la diversité ethnique de l’Afghanistan. Kaboul bénéficie d’un climat continental semi-aride tempéré par l’altitude. Les précipitations ont lieu essentiellement en hiver de janvier à avril tandis que les étés sont très secs. En raison de la géologie complexe de la chaîne de l’Hindou-Kouch et de ses contreforts, la plaine de Kaboul traversée par le Kaboul, rivière traversant la ville, est souvent sujette à des séismes de faible et moyenne intensité. On connaît au moins trois récits légendaires se rapportant à la fondation de Kaboul. On peut également ranger au chapitre des légendes ce que rapporte Al-Biruni dans son Livre de l’Inde.

Le grand physicien et mathématicien écrit en effet que les Hindous avaient des rois résidant à Kaboul, des Turcs que l’on disait d’origine tibétaine. Alexandrie du Caucase fondée par Alexandre sans doute en -329. Après la défaite des Hephtalites vers 563 en Transoxiane, le royaume — ou la principauté — de Kaboul sera l’une des dernières d’Asie centrale à passer sous la domination des Turcs. La splendeur de la cour de Mahmoud de Ghazni. Hund sur la rive droite de l’Indus. L’islam s’impose dès lors progressivement aux populations des régions conquises. La cité, signale Ibn Hauqual, est dotée d’une puissante citadelle et elle constitue une importante étape pour les caravanes circulant entre l’Inde, la Chine et le Moyen-Orient.

La prospérité de la cité ne survit pas aux invasions de Gengis Khan. Comme tant d’autres, elle est ravagée en 1220-1221 par les Mongols. Elle aura du mal à s’en relever. Kaboul avec pour mission de préparer l’invasion de l’Inde. On peut supposer que la cité, en raison de son importance stratégique sur la route vers l’est, retrouve un peu de sa prospérité passée. Tamerlan en 1405, Pîr Mohammed, héritier désigné, n’est reconnu par aucun des prétendants à l’Empire.

Bâbur supervisant la création d’un jardin, page d’un manuscrit du Bâbour Nameh, v. Gengis Khan et de Tamerlan, chassé de Samarkand et du Ferghana par un rival, s’empare de la cité à la tête de quelques troupes. Il se plaît à signaler que Kaboul redevient une place commerciale de première importance :  Les marchands y font autant de bénéfices que s’ils allaient en Chine ou dans le pays de Roûm. Avec Delhi, Kaboul était l’autre capitale de l’empire de Bâbour.

Ou bien il compose des distiques. C’est à Kaboul que Bâbour a souhaité être inhumé. Sa tombe, récemment restaurée, notamment grâce à la fondation de l’Agha Khan, se situe au centre d’un de ces jardins que l’empereur moghol avait créés à Kaboul. Si le fils de Bâbour, Homâyoun, lui succède normalement, il sera dépossédé en 1540 de sa capitale Delhi par les Pachtouns du clan des Sûris. La dynastie moghole se maintiendra en Inde, mais, en 1598, les Perses safavides s’assurent le contrôle de l’Afghanistan oriental avec Kaboul. Kandahar est aux mains des Safavides.