Encyclopédie du renseignement et des services secrets PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Son existence remonte à la guerre d’indépendance, sous l’encyclopédie du renseignement et des services secrets PDF d’Abdelhafid Boussouf.


Autrefois domaines réservés des Etats, le renseignement et le contre-renseignement impliquent également aujourd’hui les entreprises et les individus. Le champ de bataille du XXIe siècle s’est déplacé vers les domaines de l’économie et de l’information et touche désormais l’ensemble de la société. Les satellites, les réseaux d’écoutes et d’espionnage autrefois dirigés contre les moyens stratégiques de l’adversaire, observent et pénètrent aujourd’hui la vie privée des entreprises et de tous les citoyens. Les nouvelles menaces évoluent au cœur de la société. La lutte contre les terrorismes, contre la criminalité organisée et contre les trafics de toutes sortes est un nouveau défi pour les services de renseignement dont le champ d’action est de plus en plus proche de  » l’honnête citoyen « . Comment fonctionnent ses services ? Quels sont leurs moyens ? Quelles sont leurs capacités ? Quels sont leurs résultats ? Quelles sont leurs limites ?
Toutes ces questions trouvent leur réponse dans l’Encyclopédie du Renseignement et des Services Secrets, livre qui s’est imposé depuis plusieurs années comme l’ouvrage de référence des professionnels du renseignement, du monde de l’entreprise mais également de tous ceux qui s’intéressent au domaine du renseignement au sens large. Cette nouvelle édition complètement remise à jour et augmentée tient compte des évolutions les plus récentes et donne une vision complète du renseignement non seulement dans le domaine militaire, mais également civil, électronique, humanitaire, industriel, etc… Un cahier couleur présente une sélection d’insignes d’organismes civils et militaires de la communauté internationale du renseignement.

La lutte contre toute forme d’espionnage. La préservation de la sécurité intérieure du pays. La défense des intérêts vitaux de l’Algérie à l’étranger. Un décret présidentiel non publiable a été signé par le président Bouteflika le 20 janvier de la même année. La nouvelle direction comprend trois départements chargés respectivement de la  sécurité intérieure, de la sécurité extérieure et une direction technique .

Article détaillé : Ministère de l’Armement et des Liaisons générales. 1 et le futur colonel Boumediene sous le no 3. Le MALG et son service des transmissions et d’écoutes durant la guerre d’indépendance. KGB accepte de recevoir dans ses écoles de formation des collaborateurs de Boussouf. La DST quittera l’Algérie le 1er mars 1962.