D’où viennent les vagues PDF

Les immigrants juifs sont appelés olim. D’où viennent les vagues PDF fil des siècles, il y a eu ponctuellement de petites alyoth, individuelles ou par petits groupes. Il s’agissait principalement d’une immigration religieuse, visant à vivre en Terre sainte, près des lieux saints du judaïsme. En 1882, l’alya des Amants de Sion marque le début de l’alya sioniste, à visée politique.


Il y a des vagues qui viennent bousculer pour toujours les eaux calmes de la vie. Celle de Luna, une petite albinos, aux yeux si clairs qu’elle ne peut voir le réel ; celle de son frère Luca, grand surfeur, qui sillonne les vagues et traîne tous les cœurs derrière lui ; celle de leur mère qui pense que l’amour n’existe plus ; celle d’un mystérieux enfant arrivé de Tchernobyl qui parle un italien suranné.

Et celles de tant d’autres personnages qui sont au cœur de ce roman débordant d’histoires pleines d’une grâce amère et tendre.

Traduit de l’italien par Nathalie Bauer.

Les alyas religieuses étaient uniquement volontaires. Surtout active après les pogroms russes de 1881, elle se fait en deux vagues principales : celle de la période 1881-1884 et celle de la période 1890-1891. Elle compte environ 10 000 personnes, originaires de l’Empire russe, qui créent de petites colonies agricoles, surtout dans la bande côtière. La vie des Juifs en Palestine, un documentaire russe de Noah Sokolovsky présenté au onzième congrès sioniste en 1913. De 30 000 à 40 000 immigrants, surtout sionistes socialistes et originaires de l’Empire russe.

David Ben Gourion a fait partie de cette alya. Elle amène en Palestine 80 000 immigrants assez différents. Ce sont majoritairement des Polonais membres des classes moyennes, chassés par les mesures économiques anti-juives du gouvernement de Varsovie. Elle voit l’immigration de 180 000 Juifs.