Catalogue de timbres-poste de Monaco et des territoires français d’Outre-Mer : Tome 1 bis, Andorre, Europa, Nations Unies PDF

Yvert et Tellier est un marchand de timbres-poste et une maison d’édition philatélique française fondée en 1895, actuellement basée à Amiens. Son logotype, qui représente un cercle divisé entre un flocon de neige et un soleil souriant, symbolise un jeu de mots sur le nom de l’entreprise : « hiver, été liés », Yvert et Tellier. En 1895, Yvert s’engage dans l’édition philatélique avec Tellier. En catalogue de timbres-poste de Monaco et des territoires français d’Outre-Mer : Tome 1 bis, Andorre, Europa, Nations Unies PDF 1896, il publie un catalogue de timbres de tous les pays et un album qui permet de classer les timbres de manière raisonnée.


Timbres-collection.com a sélectionné pour vous le catalogue YVERT ET TELLIER Tome 1 bis millésime 2014 pour la cotation des timbres de collection de Monaco, des territoires français d’Outre mer, d’Andorre, Europa, des Nations Unies,…

Cet ouvrage est une invitation aux voyages : la Principautés Monégasque, les Terres Australes, la Polynésie. Des pays dont la production de timbres de qualité (souvent gravés) ne se dément pas d’année en année.
Vous aurez grand plaisir à feuilleter ce catalogue de cotation pour seulement en apprécier la beauté de ses timbres de collection.
Un ouvrage indispensable aux collectionneurs de timbres thématiques.

Ce volume contient les émissions de timbres suivantes :

Andorre français, Andorre espagnol, Cinquantenaire des Timbres-Poste Europa,Europa, Mayotte, Mission de l’O.N.U au Kosovo, Monaco, Nations Unies(New York), Nations Unies (Genève), Nations Unies (Vienne), Nouvelle-Calédonie, Océanie, Polynésie, Saint-Pierre et Miquelon, Tahiti,T.A.A.F., Wallis et Futuna.

Version couleur – Couverture souple – Dos cousu

Le succès du Catalogue prix-courant de timbres-poste par Yvert et Tellier et du matériel philatélique est rapide. En 1900, Yvert et Tellier s’associe à Théodore Champion, marchand de timbres genevois installé à Paris. Celui-ci fixe les cotes du catalogue jusqu’à sa mort en 1955. En avril 1913, Tellier se retire des affaires et vend ses parts à Louis Yvert. Par amitié, il décide que le catalogue continuera à porter le nom de son ami et ancien associé. Au cours des décennies suivantes, Yvert prépare sa succession en répartissant les directions entre ses deux fils et son gendre.