Architecture Nuit PDF

Un article de Wikipédia, architecture Nuit PDF’encyclopédie libre. Cet article est une ébauche concernant l’architecture ou l’urbanisme et la Guyane. Un carbet est un abri de bois sans mur typique des cultures amérindiennes.


On en trouve notamment en Guyane, au Brésil, au Suriname et dans certaines îles antillaises. Il est en général conçu pour facilement y attacher des hamacs. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Rechercher les pages comportant ce texte.

La dernière modification de cette page a été faite le 2 décembre 2018 à 06:01. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Florence qui marque de ce fait le début de la Renaissance. C’est pourquoi l’architecture est définie comme  une expression de la culture .

9 arts majeurs et fait partie des beaux-arts. Bâtiment d’architecture contemporaine, il a été édifié en 2002. On voit dans les Dix livres de l’architecture de Vitruve que l’architecture comprend l’édification de toutes les sortes de bâtiments civils ou religieux, les ponts, les aqueducs, les ports, ainsi que les villes. Eugène Viollet-le-Duc, s’attachent fortement à l’aspect constructif.

Ils se concentrent en particulier sur les charpentes métalliques et participent au développement de la mécanique statique. Occident, dont les conceptions de production d’objet sont alors devenues globalement techniques et productives, il est possible de définir l’architecture comme l’art de diriger la construction, de concevoir les structures, de donner finalement une apparence avec des matériaux. L’ art de bâtir  s’ajoute à la simple construction des édifices. Dans certaines autres parties du monde, on peut formuler que cet  art de bâtir  comporte toujours une ritualisation, qui a existé dans le passé en Occident, distinguant l’architecture de la construction simple. L’architecture se différencie de la construction en ce que l’architecture apporte une dimension particulière de réflexion et de planification de la part du concepteur, lorsqu’il envisage l’ensemble du cycle de vie d’une construction.

Cette réflexion est à la fois esthétique, sociale, environnementale et philosophique. L’architecture naît de besoins fonctionnels tels que habiter, traverser un fleuve, travailler, se soigner, faire du sport, se divertir. Des réponses formelles spécifiques sont apportés à ces besoins concernant l’organisation, la structure, la technique de construction, tout en répondant à des objectifs notamment esthétiques et sociaux. L’architecture naît de besoins de représentation des idéaux et de la mémorisation des faits passés. La corrélation entre la variété des besoins, la variété des réponses possibles, et la variété des sensibilités esthétiques donne une infinité d’architectures différentes et de nombreuses interprétations par des architectes. Il s’agit parfois simplement d’une action d’ornementation du bâti, sans autre opération. Et pour des constructions anciennes, il peut s’agir de réornementation avec retour à l’aspect initial ou à l’inverse d’ajout de différences qui les modernise.

Dans certains cas cela concerne la mise en ensemble des édifices, par exemple la constitution de cité. L’architecture est nécessaire pour produire des marques dans la mémoire des peuples organisés sédentaires dans la quasi-totalité des sociétés existantes. La prise de position solennelle concernant les lieux remarquables est faite par ce moyen. L’architecture traduit pour les lieux de rassemblement leur nature et leur fonction sociale pour le public. Des choses matérielles et immatérielles sont mises en accord convenable par la disposition des éléments.