Apéritifs dînatoires PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Cet article est une ébauche concernant la cuisine. Le mot  cake  s’est étendu à un gâteau salé de même apéritifs dînatoires PDF, fait avec des légumes, des olives, du jambon, etc.


Ce coffret contient :

  • Un livre de 30 recettes (apéritifs végétariens, au poisson, à la viande…)
  • 6 pousse-pousse
  • 12 pipettes-brochettes
  • 6 fourchettes
  • 6 cuillères apéritives en porcelaine
  • 8 barquettes en bois
  • 12 coupelles en plastique

On parle alors de  cake salé . Amérique du Nord, ce gâteau y étant désigné sous le nom de  gâteau aux fruits . En Égypte antique, des pâtisseries ressemblant à des cakes sont déposées dans les tombes des défunts. Le cake moderne est probablement inspiré des pâtisseries rapportées par les Croisés de la Terre Sainte. Qu’il soit salé ou sucré, un cake est à base de farine, d’œufs et de beurre ou d’huile et nécessite un moule à cake. Elle peut être préparée avec des fruits confits, des pépites de chocolat mais aussi avec une pâte à cake toute chocolat ou encore un cake nature servi avec de la confiture, du miel ou de la crème de marrons.

Krystina Castella, A World of Cake : 150 Recipes for Sweet Traditions From Cultures Around the World, pp. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 20 juin 2018 à 14:52. Le terme provient de l’usage des pâtissiers d’utiliser la chaleur résiduelle des fours après cuisson pour cuire des pâtisseries plus petites.

Souvent considéré comme un mets de luxe, le petit four, sucré comme salé, est de mise dans les cocktails, réceptions et apéritifs dînatoires. Le petit four salé est aussi appelé  bouchée . Par extension, la version miniature de desserts tels qu’éclairs, mousses ou tartelettes est parfois rangée dans la famille des petits fours sous le nom de mignardise. Dans une pâtisserie française, sont appelés petits fours les biscuits durs au beurre. Cardelli, Nouveau manuel complet des gourmands, ou L’art de faire les honneurs de sa table, Paris, Librairie encyclopédique Roret, 1842, 280 p. Jean Anthelme Brillat-Savarin, Physiologie du gout ou méditations de gastronomie transcendante, Paris, Charpentier, 1853, p.