Analyse factorielles simples et multiples : Objectifs, méthodes et interprétation PDF

Sauter à la navigation Sauter à la recherche L’analyse factorielle est un terme qui désigne aujourd’hui plusieurs méthodes d’analyses de grands tableaux rectangulaires de données, visant à déterminer et à hiérarchiser des facteurs corrélés aux données placées en colonnes. Pour réduire le nombre de variables, la méthode calcule ces variables latentes comme combinaisons linéaires des variables observées. Charles Spearman, cette analyse factorielles simples et multiples : Objectifs, méthodes et interprétation PDF est utilisée en psychologie et particulièrement en psychométrie.


Dans le langage des praticiens français, le terme analyse factorielle désigne une sous-famille de méthodes de l’analyse des données, aux côtés des méthodes de classification automatique. Les méthodes factorielles bénéficient d’une propriété remarquable connue sous le nom de dualité. Les méthodes d’analyses factorielles sont complémentaires et ont été développées progressivement en parallèle avec la généralisation des moyens informatiques de calcul en fonction des différents besoins des disciplines et des équipes. AFC, dédiée aux tableaux individus x plusieurs variables qualitatives. Moins connue que les deux premières, cette méthode a un potentiel d’application considérable, les variables étant en pratique très souvent structurées en groupe.

Moins connue que l’AFM, cette méthode a un potentiel d’application important, les utilisateurs voulant traiter des données toujours plus complexes. L’analyse factorielle des correspondances mérite une mention particulière. En cela, elles s’opposent à l’analyse factorielle de Spearman, dite quelquefois confirmatoire. Certains considèrent que l’analyse factorielle confirmatoire est en quelque sorte l’étape qui succède à une analyse factorielle exploratoire. Elle sert, comme son nom le dit, à confirmer le modèle à l’étude. Il s’agit d’un cas particulier de la modélisation par équation structurelle. Enfin, la pratique de l’analyse factorielle au sens français va largement au-delà de la mise en œuvre d’une famille de méthodes.

Au fil des temps, il s’est crée toute une méthodologie dont les éléments les plus remarquables sont la prise en compte d’éléments supplémentaires et l’enchaînement : analyse factorielle puis classification. 5 présente de façon détaillée ce tronc commun à toutes les méthodes factorielles. Un chapitre entier de Pagès 2013. Une date importante dans l’analyse des données à la française est 1973, date de la publication du traité de Benzécri et coll. Ce premier exposé est la thèse de Brigitte Escofier-Cordier, soutenue en 1965 à l’Université de Rennes. Cette thèse a été publié dans Escofier-Cordier 1969.

L’Analyse des Données: 1 La Taxinomie, Paris, Dunod, 1973, 615 p. L’Analyse des Données: 2 L’Analyse des correspondances, Paris, Dunod, 1973, 619 p. François Husson, Sébastien Lê et Jérôme Pagès, Analyse des données avec R, Presses Universitaires de Rennes, 2009, 224 p. Jérôme Pagès, Analyse factorielle multiple avec R, EDP sciences, Paris, 2013, 253 p.