Analyse des composés organostanniques dans l’eau de mer PDF

Les grands navires doivent être analyse des composés organostanniques dans l’eau de mer PDF en cale sèche. Le  fouling  est un phénomène naturel. Il commence par un biofilm invisible, suivi par la colonisation du substrat par une série d’organismes.


Les composés organostanniques dans l’eau de mer sont toxiques à des concentrations voisines de 1 ng. l-1. Leur analyse dans le milieu marin doit donc évaluer correctement des concentrations aussi faibles. Cet objectif est possible lorsque la procédure ici décrite est intégralement respectée. Cette méthode utilise la technique de dérivation des composés organostanniques par le tétraéthylborate de sodium pour la préparation de dérivés éthylés volatils qui sont alors extraits puis injectés dans un chromatographe en phase gazeuse muni d’un détecteur spécifique de l’étain. L’ensemble des équipements, réactifs, procédures et performances analytiques a été décrit. Quelques informations sur la surveillance des côtes françaises permet de situer les résultats dans un contexte plus général.

Il se forme plus vite dans les couches d’eau éclairées et riches en nutriments. Les francophones utilisent parfois l’expression bio-salissure. Du fait de l’érosion naturelle de l’antifouling et de sa perte d’activité avec le temps, le traitement de la coque doit être renouvelé périodiquement. OMI, sans protection ni grattage, dans les cas extrêmes, chaque mètre carré de coque immergé en permanence pourrait accueillir jusqu’à 150 kg d’organismes en moins de six mois.

L’antifouling est appliqué comme une peinture sur la coque du navire. Le revêtement biocide contient une ou plusieurs molécules toxiques pour les organismes qui se fixent sur les coques des navires ou les objets immergés que l’on veut protéger. Depuis l’Antiquité et jusqu’aux débuts de l’époque de la grande marine à voile et à coques de bois, les navires de grande taille étaient gravement handicapés par les anatifes et autres organismes marins qui les ralentissaient et dégradaient leur capacité à remonter contre le vent. De meilleurs antifoulings ont donné à certaines flottes de guerre un avantage sur leur adversaire. Pacifique coulés à Port-Arthur, forteresse russe en Corée assiégée par le Japon.

L’odyssée du croiseur SMS Emden qui opérait tout seul « en corsaire » contre les navires de commerce britanniques durant la 1re Guerre mondiale. Les fabricants continuent de chercher à produire des revêtements à large spectre. Cette déclaration devra être accompagnée d’une documentation appropriée telle qu’un reçu pour la peinture ou une facture d’entreprise. En Europe, les chantiers navals européens et gestionnaires de carénages risquent de se voir interdire certains biocides si les chantiers ne peuvent pas démontrer la pertinence des méthodes utilisées pour recueillir les déchets de peinture issues de la pulvérisation d’antifouling sur les coques. Mais ce produit, ses molécules de dégradation et ses métabolites se sont révélés gravement et durablement polluants. Le TBT par contact direct avec l’antifouling est mortellement toxique pour de très nombreuses espèces.

L’ampleur des impacts du TBT en termes d’imposex a été mis en évidence en Angleterre avec le gastéropode marin Nucella lapillus étudié sur les littoraux du Sud-Ouest du pays. En France, dans les années 1970-1980, des taux élevés de TBT dans les coquillages ont causé un effondrement de la pêche commerciale de certains coquillages, poussant de nombreux États à réagir. 5 octobre 2001, interdisant les peintures antifouling à base d’étain à compter du 1er janvier 2003. Leur présence sur la coque d’un navire sera interdite dès 2008. Cargo en cale sèche pour carénage. Ceci est obligatoire en Europe, mais il a été constaté, par exemple en Bretagne que  peu de cales et d’aires de carénage conformes aux normes environnementales sont disponibles dans le département.