Afin que tu vives PDF

La théorie était la suivante : l’art héroïque a symbolisé l’art racial pur, la libération de la déformation et de la corruption, alors que les modèles modernes déviaient de la norme prescrite de la beauté classique. Les artistes de races pures ont produit l’art racial pur, et afin que tu vives PDF artistes modernes d’une contrainte raciale inférieure ont produit les travaux qui étaient dégénérés. Dans l’adaptation nazie, elle a été employée pour défendre les vues d’une théorie culturelle de déclin et de racisme.


Édith est une veuve à la vie bien réglée, dans sa grande maison, il ne se passe jamais grand-chose. À vrai dire, depuis la mort de son mari, elle s’ennuie un peu. Alors quand Fanny, une jeune fille recherchée par la police, se présente à sa porte, Édith, le cœur sur la main, accepte de l’héberger. De toute façon, cette petite ne peut pas lui faire grand mal… Elle se trompe lourdement. Elle va vivre un véritable enfer.

Cette expression a été reprise en 2007 par le cardinal allemand Joachim Meisner à propos de l’art se coupant de la religion. De juin à novembre 1937, les nazis organisent à Munich une grande exposition d’ art dégénéré , qu’ils présentent comme la production d’artistes bolcheviks et juifs. 20 000 œuvres saisies dans les musées allemands. Nolde ou Kirchner, et étrangers, tels que Kokoschka, Picasso ou Chagall, y figurent. Aujourd’hui, l’exposition nous apparaît comme une impitoyable mise au pilori de créateurs livrés en pâture à l’opinion publique. L’enjeu de l’opération consistait à faire passer des artistes persécutés et bâillonnés pour des terroristes.

Il s’agissait de faire croire que la condamnation de ces inventeurs rendait, in fine, justice aux Allemands. Parmi les œuvres considérées comme dégénérées, 5 000 sont saisies par les nazis pour être ensuite détruites, 125 sont vendues aux enchères à Lucerne en Suisse, d’autres sont récupérées par des collectionneurs nazis comme Goebbels. L’ensemble de ces œuvres, qui sont d’une importance majeure dans l’histoire de l’art, est estimé par les experts à environ un milliard d’euros. Une partie de cette collection avait été saisie à des collectionneurs et à des galeristes juifs, dont Paul Rosenberg, le grand-père d’Anne Sinclair. Vives protestations en Allemagne après les propos d’un cardinal sur « l’art dégénéré » , Le Monde. Ernst Klee, Das Kulturlexikon zum Dritten Reich.

Wer war was vor und nach 1945? Die Kunststadt München 1937, Prestel-Verlag, Munich, 1987, p. L’encyclopédie du XXe siècle, 1930-1939, Paris, France Loisirs, 1993, 176 p. Thomas Schlesser, L’art face à la censure cinq siècles d’interdits et de résistances, Paris, Beaux Arts éditions, 2011, 239 p. Shirer, Le IIIe Reich, Paris, éditions Stock, 1990.