100 ans de gares françaises PDF

Bâtiment voyageurs de la gare de Saint-Germain-en-Laye-Grande-Ceinture en Île-de-France, rénové en 2004. Une gare ferroviaire est le lieu d’arrêt des trains. Une gare comprend diverses installations qui ont une double fonction : permettre la montée et la descente des voyageurs, ou le chargement et le déchargement des marchandises ainsi que pour certaines d’entre elles, assurer des fonctions de sécurité dans la circulation des trains. En d’autres termes, une gare ainsi définie doit comporter au moins un agent-100 ans de gares françaises PDF, qui commande des aiguillages et des signaux, donc qui gère la circulation des trains.


Une gare peut-elle voyager, une gare peut-elle en cacher une autre, une gare peut-elle se métamorphoser, une gare peut-elle changer de nationalité? Quels bâtiments standards par compagnie, pourquoi sur un réseau ou un même axe les ouvrages sont-ils différents? Les réponses à ces questions et à bien d’autres se trouvent dans ce livre qui survole un siècle d’architecture des gares françaises. C’est là, une autre vue de l’histoire passionnante des chemins de fer, par région, où l’on découvre des constructions majestueuses, plus modestes, originales, pleines de charme, de Saint-Orner à Ecouan-Ezanville, de Metz à Trilport, de Marseille-Saint-Charles à Sinceys-lès-Rouvray, de La Rochelle à Beautiran, de Rouen à Pontrieux… En fait, un tour de France des gares sur 100 ans de 1837, date d’ouverture de la première ligne voyageurs de Paris à Saint-Germain-en-Laye à 1937, date de la création de la SNCF.

Il existe certaines gares où il n’y a pas de desserte ni pour les voyageurs, ni pour les marchandises. En général, ces gares permettent de commander des bifurcations ou bien des évitements : ce sont des voies parallèles aux voies principales qui permettent de faire stationner les trains, pour laisser passer un train plus rapide par exemple. Il n’est ainsi pas nécessaire qu’une gare soit occupée par un agent pour qu’elle soit définie comme telle, ce qui amène à une différence avec la définition en vigueur en France. Cette différence est importante puisqu’elle implique que des règles de circulation différentes sont applicables dans une gare.

Les gares ont progressivement acquis une importance historique, sociologique et esthétique qui dépasse largement leur simple fonction technique. Les gares ferroviaires sont apparues en Angleterre durant les années 1820, puis en France, et finalement dans les autres pays touchés par l’industrialisation, dont les colonies. Les gares voyageurs, souvent perçues comme des bâtiments, sont en fait des ensembles fonctionnels plus larges, conçus pour regrouper toutes les fonctions centrées sur l’accès au train, dont l’information sur le voyage, l’achat des titres de transports, ainsi que divers services commerciaux liés au voyage. Pour certaines gares, le passage de nombreux voyageurs justifie l’installation de fonctions annexes au déplacement proprement dit, tels que des commerces et services variés.